Le FIFM rend hommage à Robert De Niro
1 octobre 2018
Lavieeco (25584 articles)
Partager

Le FIFM rend hommage à Robert De Niro

Robert De Niro sera présent au Festival international du film de Marrakech (FIFM). L’acteur de légende vient de confirmer sa présence à la 17ème édition de cette grand-messe du cinéma mondial qui se tiendra du 30 novembre au 8 décembre 2018.

 

Cette année, les organisateurs décerneront « une Etoile d’or » à ce grand monsieur, en hommage à sa prodigieuse carrière.

Robert De Niro compte à son actif des collaborations avec les plus grands réalisateurs de la planète, dont Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Brian de Palma, Elia Kazan, Sergio Leone, Bernardo Bertolucci, Michael Cimino, Michael Mann ou encore Quentin Tarantino, qui l’ont définitivement établi parmi les acteurs les plus célébrés et les plus reconnus dans le monde.

Enchaînant les succès et les récompenses depuis ses débuts dans le cinéma à la fin des années 60, De Niro entame sa carrière sous la direction de Brian De Palma avec un premier rôle remarqué dans « The wedding Party » en 1969, avant de voir son talent apparaître au grand jour dans « Mean Streets » (1973), sous l’impulsion de Martin Scorsese.

Avec des rôles tous plus marquants les uns que les autres, De Niro transforme ses films en de véritables objets de culte, ses répliques étant répétées par des millions de personnes à travers la planète.

En 1974, il remporte l’Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation du jeune Vito Corleone dans « Le Parrain II » de Francis Ford Coppola. « Taxi driver » de Martin Scorsese (Palme d’or 1976) l’installe, quant à lui, définitivement dans la cour des grands et lui permet d’obtenir une nouvelle nomination aux Oscars.

C’est de nouveau le cas en 1979 avec « Voyage au bout de l’enfer » de Michael Cimino. En 1981, il obtient un nouvel Oscar et un Golden Globe pour son interprétation habitée du champion de boxe Jake La Motta dans « Raging Bull » de Martin Scorsese. En travailleur acharné, il n’a, par exemple, pas hésité à prendre près de 30 kilos pour camper ce rôle.

Il s’illustre également dans des films d’auteurs ambitieux comme « 1900 » de Bernardo Bertolucci, « Il était une fois en Amérique » de Sergio Leone, « Brazil » de Terry Gilliam, « Mission » de Roland Joffé (Palme d’or 1986), « Angel heart » d’Alan Parker, « Les incorruptibles » de Brian de Palma, « Heat » de Michael Mann, « Jackie Brown » de Quentin Tarantino, « Happiness therapy » de David O. Russell, mais aussi de grands films populaires tels que « Midnight run » de Martin Brest, « Mafia Blues » de Harold Ramis, ou la trilogie « Mon beau-père et moi ».

Aux côtés de sa riche carrière dans le cinéma, Robert De Niro est aussi l’un des fondateurs du Tribeca Film Festival (New York) et à la tête de Tribeca Productions, partie initiatrice du Festival et à travers Tribeca Productions, l’acteur américain a développé des projets en tant que producteur, réalisateur et acteur, dont « Il était une fois dans le Bronx » (1994) et « Raisons d’état » avec Matt Damon et Angelina Jolie (2007).

En 2009, De Niro a reçu le Kennedy Center Honor en reconnaissance de son travail et le prix Stanley Kubrick des BAFTA Britannia Awards, ainsi que le prix Cecil B. De Mille aux Golden Globe Awards 2011. Il a également été président du jury du 64ème Festival de Cannes.