Politique

Amnesty International a retiré, lundi 12 novembre 2018, un prix qui avait été accordé à la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, en raison de son manque de compassion devant les exactions perpétrées par l’armée de son pays contre la minorité musulmane des Rohingyas.

Cet avis positif a été voté à la majorité des membres de la commission de l’agriculture et du développement rural du Parlement européen.

Dans son discours, le Souverain appelle à la mise en place d’un mécanisme politique conjoint de dialogue avec l’Algérie. S.M. le Roi a précisé les fondements de son action, travail sérieux et sens de responsabilité pour les affaires internes, clarté et ambition dans les relations internationales.

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a arrêté, vendredi 9 novembre 2018 à Inzegane et à Ait Melloul, deux individus présumés partisans de « Daech », soupçonnés de préparer des projets terroristes au Maroc.

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi 8 novembre 2018, a approuvé cinq nouvelles propositions de nomination à de hautes fonctions conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.

« Le dialogue se poursuit avec les différents partenaires pour prendre toutes les mesures nécessaires à l’adoption du GMT+1 », a indiqué El Othmani lors du Conseil de gouvernement. 

Le Parti Populaire Européen (PPE/EPP), réuni à Helsinki, a voté mardi 6 novembre 2018 à l’unanimité l’admission du Rassemblement national des indépendants (RNI), en tant que parti membre de cette formation politique.

Le Souverain a reçu ce mercredi 7 novembre 2018 au Palais Royal de Rabat, le Chef du gouvernement et le ministre de la santé.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé mardi 6 novembre 2018 un discours à la Nation à l’occasion 43-ème anniversaire de la Marche verte.

L’Africa Security Forum (ASF) 2018 se tiendra du 21 au 23 novembre prochain à Rabat. Au menu de cette édition figure la redéfinition des axes de la coopération internationale face aux menaces du XXIème siècle. Explosion démographique, migration, cyber-terrorisme et extrémisme sont parmi les menaces qui planent sur le continent et autour desquelles la réflexion sera engagée.

Reconnaissant une instrumentalisation, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou de Paris a retiré une exposition qui s’est avérée de propagande pro-polisario au sein d’une de ses salles dédiée aux collections permanentes.

Une nouvelle résolution devait être votée mercredi avec comme enjeu la durée du mandat de la Minurso. En attendant la table-ronde du 4 décembre, le Maroc devra batailler ferme à l’UA, lors du prochain sommet extraordinaire. Le Polisario perd en influence et ses alliés se désistent les uns après les autres.