Archive

Voici la déclaration intégrale de Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, donnée quelques minutes après le discours de SM le Roi adressé aux parlementaires ce vendredi 12 octobre.

Le Souverain est revenu sur plusieurs points essentiels dans le discours de l’ouverture de la session parlementaire d’automne.

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé le développement du mode de ciblage géographique du programme « Tayssir », pour englober les familles de tous les élèves du cycle primaire dans le milieu rural et les élèves du cycle secondaire-collégial dans les milieux rural et urbain.

La croissance se serait établie à 2,8% au troisième trimestre et devrait se situer à 2,9% au quatrième trimestre. Elle aurait été soutenue par une hausse de la demande intérieure, tant dans sa composante consommation des ménages que celle de l’investissement.

L’Italie, troisième exportateur mondial de machinerie, espère dépasser la barrière de la langue et de la culture pour s’imposer au Maroc. Les entreprises marocaines sont en quête de fournisseurs pour le renouvellement ou la modernisation de leur outil de production.

La plus haute tour du Maroc et d’Afrique est sur le point d’assoir ses fondations à Rabat. Les travaux commencement en novembre. Elle sera livrée en 2022.

Prendre de l’altitude. C’est ce qu’escompte le Marrakech Air Show, rendez-vous africain de l’aéronautique civile et militaire, dans sa 6e édition prévue du 24 au 27 mars à la ville ocre.

C’est ce qu’a promis ce matin Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie Sociale et solidaire.

Le projet de zone franche d’Agadir se précise. Jeudi 10 octobre, le dossier était au coeur d’un débat présidé par Ahmed Hajji, wali de la région. 11 filières prioritaires peuvent être développées.

Financement, législation, environnement des TPE et fiscalité sont les quatre grands volets de leurs revendications. Selon le président de la confédération des TPE-PME, le financement et la fiscalité sont plus préoccupants que les délais de paiement. Un économiste doute de l’efficacité des mesures.

Après une opposition modérée, le PAM passe aux actions fortes contre la majorité aux commandes de Casablanca.

L’UpM, autrement

L’Union pour la Méditerranée (UpM) doit être réhabilitée comme cadre de dialogue politique et de conciliation.