Construire votre maison – Financement : ce que les banques vous proposent
31 mars 2017
Ibtissam Benchanna (649 articles)
0 Commentaire
Partager

Construire votre maison – Financement : ce que les banques vous proposent

Les taux du crédit à la construction ont nettement baissé, ils démarrent à 3,70% hors taxe pour le variable et 5,05% pour le fixe. La quotité de financement peut aller jusqu’à 100%.

Construire soi-même sa maison nécessite des moyens financiers assez conséquents. A défaut de disposer de ses propres ressources, le recours au financement bancaire reste la seule alternative. Les banques de la place proposent des crédits à la construction qui peuvent inclure également l’achat de terrain. Bien entendu, les offres diffèrent d’un établissement de crédit à l’autre. Mais il faut retenir que les taux ont largement baissé par rapport à leur niveau d’il y a quelques années. En cause, notamment, les abaissements du taux directeur de Bank Al-Maghrib, l’allègement du déficit de liquidités ainsi que la concurrence acharnée entre les banques. Du coup, les révisions des grilles tarifaires s’effectuent régulièrement pour s’adapter à la conjoncture.

Attijariwafa bank, par exemple, propose des taux fixes allant de 5% à 5,95% en fonction du profil du client et de la durée du crédit. En effet, la clientèle dite «services», dont le revenu mensuel est inférieur à 15 000 DH, se voit appliquer un taux variant de 5,75% pour une durée allant jusqu’à 15 ans à 5,95% si la durée est plus longue (25 ans maximum). Pour la clientèle «Club» avec un salaire compris entre 15 000 et 50 000 DH, le taux en vigueur oscille entre 5,25% et 5,50% pour les mêmes durées précitées respectivement.
Enfin, la banque applique un taux de 5% (durée de 15 ans) en faveur de la clientèle «Privilège/Prestige» dont le revenu est supérieur à 50 000 DH, et de 5,25% si la durée est de 25 ans. Pour leur part, les taux variables, ne tenant pas compte de la durée du crédit, s’établissent à 4,99% pour la 1ère catégorie de clients et à 3,99% pour les deux suivantes. Cela, sachant que le banquier dispose d’une marge de négociation de 25 points de base.

Chez BMCI, le taux variable est situé à 3,70% contre 5,05% pour le taux fixe. Cela dit, la banque appose une condition liée à la durée du crédit. En effet, s’il s’agit de l’acquisition du terrain seulement, la durée ne peut dépasser 7 ans pour pouvoir bénéficier de ces taux. Et au cas où le crédit concernerait l’acquisition et la construction, la durée peut aller jusqu’à 25 ans.
Auprès de BMCE Bank, on retrouve un taux fixe autour de 5% et un taux variable à environ 4,99% pour une durée allant jusqu’à 25 ans. En fait, c’est au cas par cas. La banque adopte un système de scoring client suite auquel ce dernier obtient une note selon son profil risque. Sur la base de cette notation, la banque propose un taux. Notons aussi que les taux ne sont pas figés et font généralement l’objet de négociations.

Généralement, la quotité de financement atteint 100% auprès d’Attijariwafa bank et de BMCE Bank si le crédit est destiné aux travaux de construction seulement. En revanche, un apport allant de 20 à 30% est exigé si le prêt demandé est destiné aussi bien à l’acquisition du terrain qu’à la construction. BMCI, elle, maintient cette quotité à 100%, quel que soit le type de crédit. Il faut savoir que le prêt affecté à la construction n’est pas débloqué en one shot. Le déblocage s’effectue par tranches et en fonction de l’état d’avancement des constructions, sachant qu’un expert de l’établissement de crédit est mandaté pour vérifier, lui-même, la progression des travaux.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *