Perspectives favorables pour les compagnies d’assurance cotées
20 février 2017
ANWAR CHERKAOUI (48 articles)
0 Commentaire
Partager

Perspectives favorables pour les compagnies d’assurance cotées

Les trois assureurs cotés devraient réaliser une croissance de 8% de leur chiffre d’affaires en 2016 et 2017. Après une légère croissance en 2016 en raison de facteurs exceptionnels, les bénéfices devraient redécoller cette année.

La croissance devrait être au rendez-vous pour les assureurs cotés au titre de 2016. C’est ce que prévoient les analystes d’Upline Securities dans leur dernière revue annuelle. Pour eux, le secteur devrait profiter principalement de la bonne orientation de l’activité (Vie et Non Vie) et de la performance exceptionnelle du marché actions en 2016 (+30%). Pour les trois compagnies inscrites à la cote, le chiffre d’affaires agrégé devrait croître de 8,1%, à 14,7 milliards de DH, et le résultat net de 4,1%, à 1,3 milliard. Ceci, malgré l’impact combiné du contrôle fiscal pour Saham Assurance (130 MDH) et du provisionnement de la deuxième moitié des obligations Samir pour Wafa Assurance (50 MDH).

Pour rappel, le premier semestre 2016 a connu une forte progression de l’activité des assureurs. Selon la FMSAR, les primes émises brutes se sont hissées de 18,4%, à 20 milliards de DH grâce principalement au segment Vie qui a enregistré une progression de 49,3%, à 7,8 milliards de DH. Notons toutefois que cette évolution intègre un élément exceptionnel, à savoir le transfert à la Mutuelle Tamise Chaabi, filiale du groupe BCP, du stock des primes comptabilisé précédemment chez un autre opérateur. Retraitée de ce facteur, l’évolution de la branche Vie s’établit à 16%, soit 6,1 milliards de DH. De son côté, le chiffre d’affaires Non Vie a réalisé une hausse de 5,6%, à 12,2 milliards de DH, porté par l’Automobile, les accidents corporels et l’Assistance-Crédit-Caution.

Dans ces conditions, les compagnies cotées ont affiché des indicateurs en nette amélioration. En effet, le chiffre d’affaires a progressé de 8%, à 8,1 milliards de DH, porté à la fois par la croissance du segment Vie (+10%) et Non Vie (+7,3%). En termes de rentabilité, le résultat technique s’est hissé de 11,3%, à 1,27 milliard de DH, grâce à la croissance du résultat financier de Wafa Assurance et de Saham Assurance qui ont profité du contexte favorable du marché actions.

Toutes les conditions d’une croissance durable sont réunies

Enfin, la masse bénéficiaire agrégée a gagné 8%, à 889 MDH, intégrant une baisse de l’IS pour Atlanta (-50%) et un effet de base favorable pour Wafa Assurance (non récurrence des frais financiers comptabilisés en 2015). Dans ces conditions, le ROE du secteur est passé de 16,6% à 17,3%.

Notons que pour 2017, le contexte devrait rester tout aussi favorable. Les trois compagnies cotées devraient réaliser un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de DH, en croissance de 7,9%, et un bénéfice net agrégé de 1,59 milliards de DH, en amélioration de 19,6%. Les fonds propres devraient, eux, progresser de 7,5%, à 11,1 milliards de DH. De fait, pour les analystes d’Upline, l’industrie de l’assurance au Maroc dispose de tous les ingrédients nécessaires pour accélérer son développement, notamment un cadre réglementaire de plus en plus adapté aux besoins des assureurs et des assurés; un fort potentiel de croissance compte tenu d’un taux de pénétration relativement faible (3,1%) ; une anticipation de la poursuite de la tendance haussière du marché actions qui constitue une source importante de profits pour les opérateurs; et une politique d’expansion régionale profitable au regard de la faible pénétration de l’assurance dans les pays africains.

Toutefois, une nouvelle donne pourrait entraver le développement des compagnies dans le futur. Il s’agit du nouveau régime prudentiel basé sur les risques adopté récemment par l’ACAPS. En effet, la mise en œuvre prochaine de ce dispositif pourrait probablement réduire la marge de solvabilité des compagnies (largement supérieure au minimum réglementaire en vigueur actuellement).

Quoi qu’il en soit, les compagnies cotées demeurent solides et prometteuses compte tenu des prévisions d’évolution de leurs principaux indicateurs. En bourse, elles intéressent de plus en plus les investisseurs en tant que valeurs de fonds de portefeuilles offrant un bon compromis entre croissance et rendement. Au titre de 2016, leur PER prévisionnel s’établit à 18,9% sachant qu’il devrait passer à 15,8% en 2017. Pour le rendement de dividende, il s’élève à 4,1% au titre de 2016 et à 3,4% au titre de 2017.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *