Le Masi finit l’année sur une performance de 6,3%
8 janvier 2018
Lavieeco (25143 articles)
0 Commentaire
Partager

Le Masi finit l’année sur une performance de 6,3%

Rappelons-nous de 2016, l’année phare pour le marché boursier où le Masi a surfé sur une vague haussière qui lui a permis d’éponger ses pertes cumulées depuis 5 ans et de réalisé une performance annuelle à deux chiffres, atteignant 30,4%.

En 2017, l’indice n’a certes pas réaliser la même prouesse mais a tout de même évolué tout au long de l’année en territoire positif, en enregistrant une performance de 6,39%. La capitalisation boursière s’est établie à 626,9 milliards de DH (583,3 milliards de DH en 2016). En terme de volumétrie, le marché actions a drainé 39,4 milliards de DH ; soit 22% de plus qu’en 2016.

Par valeurs, sur 72 sociétés 55 ont réalisé des performances positives dont 48 ont surperformé le Masi, affichant des progressions de 7 à 247%. Cette dernière performance est affichée par SNEP qui a séduit le marché cette année, notamment grâce à d’excellentes réalisations au 1er semestre 2017, couplées aux bonnes perspectives annoncées par le management. Pour rappel, le résultat net a marqué un bond de 18,1x. En face, la plus grande contre-performance a été réalisée par Timar qui a vu son cours chuter de 31%.

En tout cas, le marché a continué de bénéficier de la conjonction de certains facteurs ayant boosté l’indice en 2016, à savoir une amélioration de la capacité bénéficiaire semestrielle des sociétés cotées (+8% contre 14% à la même période en 2016), un regain de confiance de la part des investisseurs toujours disposés à prendre des risques, contrairement aux années précédentes. Ces derniers, notamment les institutionnels, ont d’ailleurs continué à privilégier le marché boursier à celui des taux au vu des rendements plus intéressants qu’il offre.

En termes de prévisions, la trajectoire que devra prendre le Masi en 2018 dépendra dans un premier temps des résultats annuels que vont afficher les entreprises au titre de 2017. Certains analystes prévoient pour la masse bénéficiaire globale de la cote une évolution de 8 à 9% sur toute l’année 2017 par rapport à 2016. Les résultats de SNEP par exemple sont attendus en hausse par BMCE Capital, avec un RNPG en augmentation de 77%, ce qui devrait encore légèrement booster le cours de la valeur. Managem devrait également boucler l’année sur une belle note, mais aussi HPS : «Grâce à ses contrats signés en 2016 et ceux en cours de déploiement, HPS a pu sécuriser un backlog de 410,1 MDH à fin juin 2017, en progression de 17,9% comparativement à la même période une année auparavant», expliquent les analystes de BMCE Capital. D’autres analystes sont optimistes pour les valeurs bancaires (BCP et Attijariwafa bank), les valeurs immobilières (Addoha et Résidences Dar Saada) et agro-alimentaires (Oulmès et Cosumar).

Risque – Très élevé

Rentabilité  6,3% en moyenne 

Fiscalité  –  15% de la plus-value. Exonéré si le total des cessions n’excède pas  30 000 dirhams en un an

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *