L’action BCP à vendre, selon CDG Capital
3 novembre 2017
Loubna Chihab (179 articles)
0 Commentaire
Partager

L’action BCP à vendre, selon CDG Capital

Les analystes valorisent le titre à 279 DH, soit moins que son cours actuel en bourse. Ils tablent sur un PNB et un bénéfice net part du groupe en hausse respectivement de 3,3% et 6,6% .

Les analystes de CDG Capital valorisent le titre BCP à 279 DH, ce qui représente un potentiel de baisse d’environ 8% par rapport à son cours du 23 octobre. D’où leur recommandation de vendre l’action.

Pour rappel, le groupe BCP a enregistré une hausse de 7,1% des prêts et créances sur la clientèle à fin juin 2017 par rapport à fin décembre 2016, à 229,1 milliards de DH. De leur côté, les dettes envers la clientèle ont connu une progression de 1,3% depuis le début de l’année pour s’établir à 263,2 milliards de DH. Ainsi, le taux de transformation est passé de 82,3% à 87,1%, soit une détérioration de 4,7%.

Le Produit Net Bancaire du groupe a enregistré pour sa part une augmentation de 1% par rapport à fin juin 2016 pour s’établir à 8,2 milliards de DH. Cette croissance provient des augmentations respectives de 12% et de 6,3% de la marge sur commissions et du résultat des activités de marché. Toutefois, les revenus d’intérêts ont affiché une diminution de 3,4% suite à une pression continue sur la marge d’intermédiation suite à la baisse des taux. Par ailleurs, suite à un grand effort de provisionnement effectué les deux dernières années, le groupe a profité d’un effet de base favorable courant ce 1er semestre de 2017. Par conséquent, le coût du risque a baissé de 8,3% pour atteindre 1,6 milliard de DH. Cette diminution reflète une légère amélioration des indicateurs de risque. Au final, le groupe réalise un résultat net part du groupe de 1,5 milliard de DH, en hausse de 9,3% par rapport à la même période de l’exercice précédent. 

Compte tenu de ces évolutions, CDG Capital maintient ses prévisions pour le PNB à fin 2017 quasiment inchangées, à 16,1 milliards de DH (+3,3%). Mais suite aux efforts de maîtrise de charges courant le 1er semestre, le coefficient d’exploitation devrait s’établir à 50,3% à fin 2017 contre 50,4% en 2016. De ce fait, le résultat brut d’exploitation est prévu à 8 milliards de DH, en hausse de 3,4%. Au final, le RNPG devrait s’établir à 2,8 milliards de DH, en hausse de 6,6%.

Par ailleurs, les analystes sont de plus en plus confiants par rapport aux indicateurs de risque du groupe grâce à sa politique de provisionnement qui commence à porter ses fruits, comme constaté courant le 1er semestre. Ils considèrent la BCP comme un groupe solide, jouissant de perspectives stables. Toutefois, après la forte performance du titre, la valorisation actuelle laisse peu de place à une appréciation supplémentaire du cours.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *