Ciments du Maroc marque sa résilience dans un marché toujours baissier
6 octobre 2017
Loubna Chihab (185 articles)
0 Commentaire
Partager

Ciments du Maroc marque sa résilience dans un marché toujours baissier

L’export éponge en partie la baisse d’activité sur le marché domestique. Hausse du résultat net consolidé de 19,8% suite à la baisse d’impôts liée au déficit fiscal de 2016.

Le Groupe Ciments du Maroc a évolué cette année dans un contexte sectoriel difficile caractérisé par un recul de 9,2% des écoulements de ciments à 6,8 millions de tonnes au 1er semestre en raison notamment du glissement annuel du mois de Ramadan. Toutefois, le cimentier a marqué sa résilience en affichant des performances encourageantes.

Ainsi, sur le plan commercial, Ciments du Maroc et sa filiale Indusaha sont parvenus à enregistrer un volume de ventes sur le marché domestique en repli limité à 6,9%, compensé en partie par la hausse significative du volume à l’export. Dans ces conditions, le chiffre d’affaires consolidé s’améliore de 1,1% comparativement au premier semestre 2016, à un peu plus de deux milliards de DH.

De son côté, l’excédent brut d’exploitation consolidé s’est stabilisé à 929 MDH contre 928 MDH il y a une année, soit une marge d’Ebitda de 45,8% (contre 46,2% au 30 juin 2016). Dans ce sillage, le résultat d’exploitation consolidé se fixe à 656 MDH, en quasi-stagnation par rapport à la même période une année auparavant (655 MDH). De facto, la marge opérationnelle ressort à 32,3% contre 32,6% au 1er semestre 2016. Au vu de ces évolutions et intégrant une baisse d’impôts justifiée par le déficit fiscal constaté sur l’exercice 2016 (induit par la dépréciation des actifs de sa participation en Egypte), le résultat net consolidé progresse de 19,8%, à 603 MDH. De facto, la marge nette s’établit à 29,7% contre 25,1% au 30 juin 2016. Par ailleurs, la capacité d’autofinancement, elle, se renforce de 2,2%, à 781 DH par rapport à la même période de l’année dernière.

Notons enfin que le conseil d’administration a pris connaissance de l’état d’avancement du projet d’acquisition d’un centre de broyage à Dakhla, du projet de centre de broyage de Nador, ainsi que des études stratégiques de croissance externe en cours. Il a également nommé Hakan Gürdal en tant que directeur général en remplacement de Nabil Francis.

Sur le plan boursier, rappelons que le titre Ciments du Maroc affiche, depuis le début de l’année, une performance de 16,3% pour un cours de 1 510 DH atteint le 25 septembre.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *