BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS : Des rendements globalement stables en 2017
9 janvier 2018
Loubna Chihab (200 articles)
0 Commentaire
Partager

BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS : Des rendements globalement stables en 2017

Après une orientation baissière ayant caractérisé le marché depuis le 3e trimestre de 2014 et d’importantes baisses constatées en 2016 où certaines maturités avaient même franchi à la baisse le seuil du taux directeur, la courbe des taux des bons du Trésor ressort globalement stable en 2017.

En effet, sur le marché primaire (adjudications), les taux des maturités 13, 26 et 52 semaines se sont situés, durant la séance d’adjudication du mardi 26 décembre à 2,17%, 2,19% et 2,38%, au même niveau que l’année dernière (2,1%, 2,15% et 2,34% respectivement). Les rendements des bons du Trésor à moyen terme ont, eux, marqué de légères hausses, puisque l’échéance 2 ans a offert 2,53% (contre 2,45% en 2016) au moment où la ligne 5 ans affiche une amélioration de 2 pb, à 2,76%. Les taux sur 10 ans (long terme) ont pour leur part augmenté de 26 pb, à 3,28%. De même, les bons de Trésor émis sur 15 et 20 ans ont connu des corrections à la hausse, en rapportant cette année 3,67% et 3,99%, soit des progressions respectives de 35 pb et 51 pb.

Sur le marché secondaire (échanges de titres entre investisseurs), les maturités de la courbe ont évolué dans une plage constante. Ainsi, les taux de 13, 26 et 52 semaines se sont établis à 2,2%, 2,35% et 2,37%, en quasi-stagnation par rapport à la même période de 2016 (2,19%, 2,24% et 2,35% respectivement). Les maturités 2 ans et 5 ans se sont arrêtées à 2,54% (contre 2,51% en 2016) et 2,81% (contre 2,67%). Enfin, les maturités longues de 10 ans, 15 ans et 20 ans se sont fixées à 3,33%, 3,72% et 3,99% contre 3,19%, 3,55% et 3,86% en 2016.

En terme de prévisions, les professionnels s’attendent à un maintien des niveaux actuels des taux «puisqu’il n’y a aucun élément susceptible de renverser cette tendance», affirme un gestionnaire. Rappelons, par ailleurs, que l’endettement du Trésor devrait connaître une inflexion en 2018. Selon les prévisions de la Loi de finances 2018, il devrait reculer de 2,86% à 68 milliards de DH, contre 70 milliards en 2017. Un repli qui concernerait uniquement la dette intérieure, qui serait ramenée à 43 milliards (-8,51%), contre une progression de 8,7% des emprunts extérieurs, à 25 milliards.

Risque  – Faible

Rentabilité  – 2,1% à 3,99%   

Fiscalité  – 20% de la plus-value

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *