Bon cru pour le groupe Attijariwafa bank en 2016
15 mars 2017
Ibtissam Benchanna (682 articles)
0 Commentaire
Partager

Bon cru pour le groupe Attijariwafa bank en 2016

Hausse de la contribution des filiales africaines, baisse du coût du risque et élargissement du réseau sont les principaux facteurs de croissance. Un bénéfice net part du groupe en hausse de 5,7%, à 4,7 milliards de DH et un dividende de 12 DH par action.

Malgré un contexte caractérisé par le resserrement des marges d’intermédiation sur le marché national, le groupe Attijariwafa bank affiche des performances commerciales et opérationnelles satisfaisantes au titre de 2016, et ce, grâce au renforcement continu de la contribution de ses filiales à l’international, la baisse de son coût du risque et l’élargissement de 12,4% de son réseau qui sert désormais 8,4 millions de clients.

Sur le plan commercial, l’encours net des crédits consolidés à la clientèle enregistre une progression notable de 7,4%, à 271,6 milliards de DH. Pour leur part, les dépôts de la clientèle consolidés s’apprécient de 4,3%, à 286,3 milliards de DH. Dans ces conditions, le taux de transformation s’établit à 94,9% contre 92,1% en 2015. En incluant les titres de créances émis, ce ratio ressortirait à 91,3% contre 87,7% à fin 2015.

Au niveau opérationnel, le PNB consolidé du groupe s’améliore de 3,6%, comparativement à fin 2015, à 19,7 milliards de DH. Une évolution qui intègre une croissance de 1,9%, à 11,6 milliards de DH de la marge d’intérêt ; une amélioration de 9,4%, à 4,4 milliards de DH de la marge sur commissions, tirée par une progression de 14,4% des commissions clientèle ; et l’expansion du résultat des opérations de marché de 9%, à 3,4 milliards de DH, intégrant une progression de 4% des gains nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat à 3,1 milliards combinée à une ascension de 89% des gains nets sur actifs financiers disponibles à la vente à 347,5 MDH.

En parallèle, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 3,8%, à 9,1 milliards de DH, portant le coefficient d’exploitation à 46,5%, en dégradation de 0,1 point par rapport à 2015. Au vu de ces évolutions, le résultat brut d’exploitation consolidé se hisse de 3,4% pour s’établir à 10,5 milliards de DH au terme de l’année 2016. De son côté, le coût du risque affiche un repli de 9,7%, à 2 milliards de DH. Au final, le Résultat net part du groupe s’apprécie de 5,7%, à 4,7 milliards de DH.

Notons que le conseil d’administration devrait proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende de 12 DH par action (contre 11 DH l’année précédente) correspondant à un Dividend Yield de 2,6% sur la base d’un cours en bourse de 4 27 observé le 7 février.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *