Mot clef "COP 22"

Sur les 41 milliards de dollars que les pays riches ont déclaré avoir mobilisés, seulement 11 à 21 milliards de dollars étaient spécifiquement alloués à l’action climatique. Les pays en développement devraient débourser plus de 500 milliards de dollars par an d’ici 2050, sinon la planète sera sur une trajectoire de réchauffement de +3°C.

L’Union s’engage pour la promotion d’un véritable agenda méditerranéen pour l’action climatique. Plusieurs thématiques seront traitées dont l’eau, l’environnement, le développement urbain durable, l’économie bleue… Des plateformes régionales de dialogue seront instaurées afin de fédérer les actions des différents acteurs de la coopération.

L’emprunt obligataire vert de l’agence porte sur 1,15 milliard de DH, celui de la banque sur 500 MDH. L’AMMC a lancé un guide sur les Green Bonds, destiné aux émetteurs et professionnels du marché.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a bien voulu instituer le « Prix international pour le Climat et l’Environnement », doté annuellement d’un million de dollars, a annoncé, jeudi à Marrakech, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar.

La COP22 est allée « au-delà des attentes », a indiqué, jeudi à Marrakech, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar.

Ces signatures, initialement prévues dans la matinée de jeudi, rentrent dans le cadre de la « Journée Energie » et auront lieu à 13h au Pavillon Maroc  dans la Zone Bleue.

Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a qualifié de “très exhaustif” et de “très positif” l’entretien en tête-à-tête qu’il a eu avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI, mercredi au Salon Royal du Palais des Congrès à Marrakech.

Une nouvelle plateforme d’investissement verte à l’échelle continentale a été lancée, mercredi 16 novembre 2016 à Marrakech, lors du Sommet de la Finance tenu en marge de la COP 22.

La région de Souss-Massa a été la première à développer un plan territorial de lutte contre le changement climatique. Un plan d’adaptation prioritaire et un autre d’accompagnement ont été lancés pour les 5 zones que compte la région, nécessitant une enveloppe budgétaire de 508 MDH. La région de Béni Mellal-Khénifra souffre des effets du déficit des ressources hydriques.

Il a permis à la compagnie aérienne de réduire ses émissions de CO2 de 4,3% depuis 2012.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le prince héritier Moulay El Hassan et SAR le prince Moulay Rachid.

La mobilisation en faveur des énergies renouvelables devient une question vitale dans la stratégie interne des entreprises. C’est ainsi que la Société Nationale d’Investissement (SNI), se mobilise à travers ces deux filières énergétiques, Nareva et Managem, pour réaffirmer et proposer des projets qui pourront répondre aux défis climatiques.