Mot clef "Casablanca"

Les premiers certifiés du Centre d’Excellence en Technologies de l’Information (CEIT), ont été primés, lors d’une cérémonie organisée le 7 mai à Casablanca.

Cela fait quelques mois qu’une rampe surplombant le tunnel du bd. de la Résistance, à hauteur du fameux immeuble Liberté, a été défoncée par un automobiliste.

Un récent bilan fait état d’un mort et de deux blessés dans l’incendie qui a éclaté ce matin dans un centre professionnel d’hôtellerie sis rue Capitaine Puissesseau au quartier de La Gironde à Casablanca.

La préfecture d’arrondissement d’Ain Chock, à Casablanca, a annoncé la mise en place d’un service de permanence pour réceptionner les réclamations des consommateurs relatives aux pratiques frauduleuses au cours du mois de Ramadan.

Plusieurs syndicats de cafés ont manifesté jeudi 3 mai devant la Wilaya de la région de Casablanca contre l’arrêté fiscal communal approuvé en octobre 2017. Une décision qui n’a pas été bien accueillie par les professionnels du secteur à cause notamment du nouveau zoning commercial de la ville et l’augmentation de la taxe sur les débits de boissons.

Le principe est d’accrocher des livres aux branches des arbres pour encourager les jeunes à lire.

L’enseigne suédoise renforce sa présence sur le marché marocain. Elle a inauguré, le 28 avril 2018, son quatrième magasin sur le Boulevard Massira Al Khadra à Casablanca.

L’événement sera placé sous le thème «L’audit interne et les approches intégrées au service de la gouvernance et de la performance».

Casablanca abritera du 9 au 13 mai 2018, la 10 ème édition des journées du Patrimoine, sous le thème « Ma ville, Mon Patrimoine ». Organisé par Casamémoire, l’événement a attiré plus de 22 000 personnes lors de l’édition précédente.

Cette nouvelle plateforme analytique de 1300 m2 proche de la zone industrielle d’Ain Sebâa, emploie 100 collaborateurs et collaboratrices.

L’activité est en dehors du champ de compétence du ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie solidaire. A Casablanca, il n’y a ni affichage des prix, ni contrôle de l’authenticité des produits. Les guides touristiques continuent d’être rémunérés sur les ventes, mais n’ont plus la même influence qu’auparavant.

Les finances locales sont affaiblies par l’évasion fiscale, la fraude et la mauvaise gestion des recettes et des recouvrements. Un schéma de restructuration de l’administration fiscale de la ville est en préparation. Les sociétés privées spécialisées pour le recensement des biens assujettis aux taxes communales seront mises à contribution.