Botola Maroc Télécom D1 : Et de 19 pour le WAC
18 mai 2017
Lavieeco (22716 articles)
0 Commentaire
Partager

Botola Maroc Télécom D1 : Et de 19 pour le WAC

Le Wydad de Casablanca s’est adjugé le 19e titre de champion de Botola Maroc Télécom D1 de football de son histoire, à deux journées de la fin, en allant s’imposer par 2 buts à 1 sur la pelouse de l’Olympic de Safi, mercredi en match de la mise à jour de la 28è journée.

Les locaux ont ouvert le score par le biais de leur capitaine Mehdi Nemli (27è, pén). Auteur de sa 19è réalisation lors de cette saison, l’insatiable William Jebour a égalisé pour les Rouges et Blancs (33è) avant que Salaheddine Saidi (50è) ne double la mise et offre le titre son équipe.

Les hommes de Houcine Ammouta qui n’avaient besoin que d’une petite victoire pour être sacrés, ont remporté le titre de champion du Maroc pour la 19ème fois. Cinq titres avant la fondation de la Fédération royale marocaine de football (1948-1949-1950-1951-1955) et 14 titres après (1957-1966-1969-1976-1977-1978-1986-1990-1991-1993-2006-2010-2015-2017).

Auteur de 18 victoires, neuf nuls et une seule défaite et de 46 réalisations, dont 19 du Libérien William Jebour, le WAC (63 points), qui représentera le Maroc en ligue des champions la saison prochaine, a creusé l’écart sur son poursuivant immédiat le Difaa d’El Jadida à 7 points, irrécupérable à deux journées de la fin de la saison, et à 10 unités avec son voisin le Raja de Casablanca.

En revanche, le KAC de Kénitra (21 points) a été officiellement été relégué en D2, après 10 ans passés chez les élites, et ce suite à sa défaite à domicile 1-2 face au DHJ.

L’Olympique Khouribga (31), le Moghreb Tétouan (30), le Chabab Khénifra (30), le Kawkab de Marrakech (30), le Chabab Al-Hoceima (28) et la Jeunesse Kasbat Tadla (27) figurent, également, en zone de danger et doivent réaliser de bons résultats lors des deux prochaines journées pour éviter le relégation en D2 la saison prochaine.

Les titres des quatre dernières saisons ont été remportés par le Moghreb de Tétouan (2012-2014), le Raja de Casablanca (2013) et le FUS de Rabat (2016).

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *