«Ousboue al farass» est de retour
7 juillet 2017
Lavieeco (23434 articles)
0 Commentaire
Partager

«Ousboue al farass» est de retour

La 33e édition de la Semaine du cheval aura lieu dans l’espace hippique de Dar Es-Salam à Rabat du 3 au 9 juillet.

La Semaine du cheval, organisée chaque année sous l’égide de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), réserve à son public des compétitions de haut niveau cette année. Au menu de l’édition 2017 : les championnats du Maroc de saut d’obstacles et de dressage. Au total, 21 catégories sont au programme dont quinze concernent la discipline du saut d’obstacles: des minimes aux séniors en passant par les cadets, juniors, militaires, spécial olympics… Les meilleurs cavaliers et cavalières du Maroc vont ainsi concourir pendant les sept jours que dure la Semaine du cheval pour le plus grand plaisir des milliers de spectateurs, qui suivront les compétitions sur place, en journée comme en nocturne, comme ce fut le cas l’année passée.

De Benkhraba à Ouaddar !

La Semaine du cheval ou «Ousboue al farass» est une des compétitions les plus ancrées dans le paysage sportif au Maroc, et ce, depuis plus de trente ans. D’abord par un générique devenu au fil des ans la marque de fabrique de cette manifestation. Ensuite, par ces générations de cavaliers et de cavalières marocains qui ont marqué nos esprits. De Ahmed Touil à Karim Loubaris, en passant par Bachir Chaouki, Maati Maataoui, Ahmed Derghal, Chafik Benkhraba, Hamid Abdelhamid ou encore Lyazid Charrat, Fikri Cherkaoui et Mustapha Assermouh, ces cavaliers ont tous imprégné la mémoire collective des Marocains. Ce sont ces mêmes cavaliers qui ont donné aux sports équestres les premières médailles mondiales, dont celle de bronze glanée en 1983, lors des Jeux Méditerranéens de Casablanca. De plus, les compétitions du saut d’obstacles retiennent ces dernières années l’attention d’un plus large public depuis que le cavalier Abdelkebir Ouaddar a multiplié les prouesses, en compagnie de sa monture Quickly de Kreisker lors des grands rendez-vous dédiés à ce sport. Le duo a même été sacré meilleur couple mondial en 2015. Consécration ultime: Abdelkebir Ouaddar a été le porte-drapeau du Maroc lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Un hommage aux sports équestres nationaux qui ont participé pour la première fois à ce grand rendez-vous olympique. Ouaddar a ainsi ouvert la porte à une nouvelle génération de cavaliers et cavalières qui enregistrent des résultats honorables lors de compétitions internationales à l’image de Leina Benkhraba, la fille de Chafik Benkhraba, Ali Lahrach, Hassan Jabri, Younes Salhi ou Abdeslam Bennani Smires…
Un succès qui se traduira certainement par une plus grande affluence à Dar Es-Salam.
Younes Baâmrani

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *