Sociéte

Elle ne remplace pas la médecine conventionnelle mais en est complémentaire. Les personnes souffrant de diabète, de rhumatismes ou de maladies digestives en sont les principaux demandeurs. Les médecins appellent les patients à une grande vigilance…

Les migrants subsahariens sont de plus de plus nombreux dans les rues des grandes villes. Ils sont jeunes, parfois mineurs, et s’exposent aux risques de la rue. La majorité ambitionne de partir en Europe ; la régularisation de leur situation au Maroc reste un plan «B».

Très présentes dans le Sud du Maroc, les coopératives favorisent l’intégration sociale et économique des femmes. A Dakhla, Essaouira ou Taroudant, les femmes ont vu leur vie changer. Le Maroc compte 2 300 coopératives féminines, opérant principalement dans les filières agricole et de l’artisanat.

Elles travaillent dans des conditions difficiles et contraignantes. Mais elles se battent plus que les hommes pour leurs droits…

«Les bacheliers sont anxieux parce qu’ils veulent faire plaisir à leurs parents».

Hormis le stress lié aux examens, les élèves subissent l’angoisse de leurs parents. En plus des cours de soutien, les familles recourent de plus en plus au coaching scolaire avant d’affronter cet examen décisif…

L’association Prader Willi Maroc sollicite l’aide du ministère de la santé. Aucune estimation de la prévalence de la maladie n’est encore disponible. Pour le moment, la prise en charge des patients est à la charge exclusive des familles.

Colin-Maillard, cache-cache, les osselets, le ballon prisonnier… sont tombés aux oubliettes. Les tablettes et autres smartphones remplacent la corde à sauter, l’élastique, le ballon ou encore les billes. Zoom sur les activités ludiques des enfants…

On l’appellera Fatima. Notre témoin rencontrée au CHU IBN Rochd de Casablanca souffre depuis 10 ans d’une insuffisance rénale.

Pour la première fois dans l’histoire, les médecins du privé font grève pour «préserver la dignité du médecin». Un problème de plus qui vient aggraver la situation du secteur de la santé : manque de moyens humains et matériels, couverture sociale insuffisante… Les patients doivent prendre leur mal en patience pour encore longtemps.

Les diverses chroniques du livre décrivent les paysages du Moyen-Atlas, du Haut-Atlas, du Rif, du Souss et racontent comment le dynamisme associatif a changé les conditions de vie.