Sociéte

La ville de Casablanca abrite du 13 au 18 février une série de rencontres et de campagnes de sensibilisation axées sur la sécurité routière et la prévention des accidents de la circulation, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la sécurité routière (18 février).

Le nombre des bénéficiaires du Régime d’assistance médicale « RAMED » a atteint au 18 décembre dernier, 9,2 millions de personnes, a indiqué, mardi à Rabat, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

L’espace public est inondé d’actes incivils : sur les routes, dans les transports en commun, dans les immeubles en copropriété, dans les écoles… Dans les transports publics, ce sont les femmes qui en sont les plus victimes : harcèlements sexuels, vols, violences, insultes…Les personnes à mobilité réduite aussi.

Le taux du tabagisme au Maroc est l’un des plus élevés dans la région du Moyen Orient.

Des investissements de l’ordre de 14,1 millions de DH ont été consacrés en 2015 pour la réalisation de 6 projets dans le domaine de la santé dans la province de Taounate.

La recomman-dation du CNDH d’instaurer l’égalité en matière successorale continue d’alimenter un vif débat. C’est la première fois qu’un organe constitutionnel le demande.

Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii a indiqué, mardi à Rabat, que la stratégie nationale de lutte contre la corruption représente un projet sociétal basé sur une vision claire visant l’éradication de ce fléau.

«L’E-Participation est l’interprétation des tendances Web 2.0 dans les relations entre les gouvernements et les citoyens»

Participation.ma, Reforme.ma ou encore Jama3ti sont des plates-formes qui incitent les Marocains à participer au débat. Sur ces sites, on peut poser une question à un parlementaire, faire part d’un incident de corruption…

Cette population subit tous types de violences psychologiques, physiques, économiques et sexuelles. Les agressions surviennent en majorité dans l’entourage direct de ces femmes.

Le CNDH s’attaque, à travers ses commissions régionales, à la formation du personnel des prisons aux valeurs des droits de l’Homme. Plus de 9 000 fonctionnaires, dont 6 183 surveillants de sécurité, encadrent 75 000 détenus dans 77 prisons. Un taux en deçà de la norme internationale qui est de 1 surveillant pour 3 détenus.

Le nombre des bénéficiaires du Régime d’assistance médicale « RAMED » s’élève aujourd’hui à 9 millions de personnes, a indiqué mardi le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi.