SIAM 2017 : les projecteurs sont braqués sur l’agro-business
17 avril 2017
Ibtissam Benchanna (698 articles)
0 Commentaire
Partager

SIAM 2017 : les projecteurs sont braqués sur l’agro-business

L’objectif de cette 12e édition est de promouvoir un système d’intégration des petits agriculteurs, de préserver les terres et de promouvoir les bonnes pratiques agricoles. 930 exposants nationaux, 300 internationaux et plus d’un million de visiteurs sont attendus.

Le SIAM enchaîne les succès et lance sa 12e  édition, du 18 au 23 avril, sous le thème : «Pour un agro-business responsable au service d’une agriculture durable». Cette édition s’inscrit dans la continuité de la thématique de l’édition précédente : «Pour une agriculture durable et résiliente». Au lendemain de la tenue de la COP22, le thème de cette édition semble être un prolongement logique, compte tenu des engagements pris par le Maroc lors de cet évènement mondial. En tout cas, cette thématique s’aligne sur l’impératif de concilier économie, sécurité alimentaire et durabilité des systèmes agricoles. L’objectif est donc de faire muer le modèle d’agriculture familiale vers un modèle plus intégré, impliquant tous les acteurs de la chaîne de valeur agroalimentaire (production, distribution, transformation, marketing, commercialisation, consommation et recyclage). La finalité est de permettre aux petites agriculteurs et petits exploitants d’accéder aux marchés. Cette démarche d’intégration tend vers l’implémentation d’un partenariat stratégique entre les petits exploitants et les producteurs locaux, avec des groupes d’entreprises indépendantes, cela pour apporter davantage de valeur ajoutée aux consommateurs. Ce modèle d’agro-business intégré permet de protéger les petits agriculteurs mais aussi de préserver la qualité des terres agricoles tout en promouvant les bonnes pratiques agricoles et en encourageant l’utilisation de moyens de production responsables, respectant la biodiversité et les ressources naturelles.

Etalé sur une superficie de 11 ha, le salon constitue le grand rendez-vous international où se retrouve l’ensemble des acteurs du monde agricole, puisqu’il devra accueillir cette année 930 exposants nationaux et 300 internationaux. Un million de visiteurs sont  attendus. Lors de cette édition, 20 conférences thématiques seront organisées et plusieurs conventions seront signées. De même, des espaces de mise en relation sont prévus au même titre que des concours et des remises de trophées. En outre, l’espace a été aménagé en 6 salles de conférences et plusieurs installations sont mises à la disposition des professionnels en vue d’organiser des rencontres BtoB.

Un partenariat durable en vue avec l’Italie

L’Italie est le pays à l’honneur cette année. Et pour cause, le pays est considéré comme l’un des leaders mondiaux de l’agriculture biologique. D’autant que le Maroc entretient des relations de coopération intéressantes avec ce pays méditerranéen, qui ont été matérialisées en 1960 déjà avec la signature d’un accord de coopération technique et financière. En tout cas, les relations se développent de plus en plus et devraient se renforcer à l’avenir, notamment avec la signature d’un mémorandum et la mise en place d’un cadre légal de coopération bilatérale. Il est par ailleurs à souligner que la coopération avec ce pays se traduit notamment par l’appui à l’innovation technologique et au développement des capacités de production agricole.

SIAM 2016 : Le nombre de visiteurs a franchi la barre du million

Sur une surface d’exposition totalisant 172 000 m2 sont 80 000 m2 de superficie couverte, le SIAM 2016 a connu la participation de 63 pays; dont un tiers de pays africains, et
1 200 exposants. Avec un peu plus d’un million de visiteurs, contre 817000 en 2015, le salon a enregistré un taux de fidélisation de 80%. Pendant les 6 jours de la tenue du salon, 32 conférences ont été organisées et 23 conventions ont été signées. Mieux encore, le SIAM a contribué à réaliser plus du tiers du chiffre d’affaires des entreprises participantes et plus de 65% de celui des coopératives. Rappelons qu’un hommage particulier a été réservé aux  Emirats Arabes Unis lors de cette édition, compte tenu de l’expérience du pays en matière d’optimisation de l’utilisation de l’eau. En effet, le pays dispose d’un atout considérable en matière d’utilisation des ressources en eau alternatives telles que les eaux usées traitées et l’eau saline ainsi que les nouvelles technologies telles que la culture hydroponique.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *