SIAM 2017 : Le chantier des agropoles avance à grands pas
22 avril 2017
Imane Trari (381 articles)
0 Commentaire
Partager

SIAM 2017 : Le chantier des agropoles avance à grands pas

Deux plateformes sur les sept prévues dans le Plan Maroc Vert sont en partie aménagées et commercialisées. Il s’agit de l’Agropolis de Meknès et l’Agropole de Berkane qui ont accueilli respectivement 50 et 16 projets. Les autres projets d’agropoles sont à différents stades de réalisation.

Les agropoles représentent de véritables leviers du secteur agricole. Inscrits dans le pilier I du Plan Maroc Vert, ces structures ont pour objectif de renforcer la transformation et la commercialisation des produits agricoles en proposant un cadre approprié pour l’intégration de l’ensemble de la chaîne de valeur. Au total, sept agropoles ont été prévues par le PMV. Ces projets structurants mobilisent d’importants fonds grâce à des partenariats public-privé. Depuis le lancement de ces chantiers en 2009, de grands pas ont été franchis. La preuve, deux agropoles sont déjà opérationnels. Il s’agit d’abord de l’Agropolis de Meknès. Ce projet dont la réalisation a nécessité un budget de 550 MDH est situé à 5 minutes de la ville de Meknès, à proximité́ de l’autoroute Meknès-Fès. «La première tranche du projet est réalisée sur une superficie nette de 101 ha», explique-t-on du coté de MedZ, l’aménageur de l’Agropolis. La première phase du projet comprend un bâtiment d’accueil, sur une superficie de 3 000 m2, afin d’assurer les services de bases et de proximité,́ à savoir un guichet unique, un bureau de poste, des banques, des commercess. A cela s’ajoute un pôle R&D, appartenant au ministère de l’agriculture et qui regroupe les principales fonctions de support à l’agriculture, notamment les services de contrôle sanitaire, les laboratoires de recherche et le service de contrôle des exportations. L’Agropolis comprend également une plate-forme des produits du terroir, réalisée par l’Agence de développement des produits du terroir, dédiée au regroupement et à la commercialisation des produits du terroir de la région de Meknès. La commercialisation de ce projet pilote fait preuve de la réussite de l’expérience des agropoles. Selon MedZ, «ils sont à présent plus de 42 ha cédés, soit 64 lots». En d’autres termes, ils sont 50 projets installés qui ont permis de drainer 1,668 milliard de DH d’investissements et de créer plus de 6 900 emplois.

Il est important de souligner que l’Agropolis a pu attirer des opérateurs de différents filières, principalement les conserves végétales, les unités d’abattage, de découpe, de stockage, de conditionnement et de commercialisation des viandes de volailles, les unités de fabrication et de confection de bonbons au chocolat, de production de pâtisserie et de crème glacée, la fabrication industrielle de pain et viennoiserie, la production de boissons, mais aussi les unités de fabrication d’emballages en plastique, de fabrication de carton, les unités de formulation et mise en emballage des engrais, la production de bio-pesticides…

«Le tissu d’entreprises installées est constitué essentiellement de PME, Coopératives de transformation des produits agroindustriels en plus des grands comptes à savoir Eléphant vert, Fénie Brossette, GPC, Le Plastique, Les Celliers de Meknès…», développe-t-on du côté de MEDZ.

Des PME, des coopératives mais aussi des grands comptes

L’Agropole de Berkane figure également parmi les plateformes les plus avancées en termes de réalisation et de commercialisation. En effet, ce projet pour lequel a été mobilisée une enveloppe de 350 MDH est installé à 10 km de la ville de Berkane et de la station Saïdia. La première tranche de l’agropole est construite sur une superficie de 33 ha. Elle comprend entre autres un Institut de l’OFPPT. Cet établissement dont la construction est toujours en cours offrira des formations dans le secteur de l’agro-industrie. En termes de commercialisation, ils sont déjà 21 ha vendus, soit 31 lots. L’agropole a accueilli 16 opérateurs de différents secteurs, à savoir fromagerie, activités de fabrication de pompes d’irrigation, semences et produits de fertilisation, unités d’aliments de bétail, entrepôts frigorifiques… A l’instar de l’Agropolis de Meknès, le tissu d’entreprises installées à Berkane est constitué essentiellement de PME, Coopératives de transformation des produits agro-industriels en plus des grands comptes comme DIANA HOLDING, AUTO HALL, AGRITRUST, BOY AUDERIE ORIENT, CEREALES DE BERKANE, COMPTOIR AGRICOLE DE SOUSS, COLAIMO, CMGP, OMNIUM AGRICOLE DU SOUSS, SONACOS…

Outre ces deux projets, cinq nouveaux agropoles sont en cours de réalisation. Il s’agit d’abord de l’Agropole de Souss dont les travaux d’aménagement de la première tranche de 22 hectares seront lancés cette année. Aussi, du côté du ministère de l’agriculture on informe que «la réception provisoire de la 1ère tranche de l’Agropole de Tadla a eu lieu en 2016 et la commercialisation du projet a été lancée la même année». Par ailleurs, l’étude de faisabilité de l’Agropole du Haouz est achevée au moment où celles relatives aux Agropoles du Gharb et du Loukkos sont en cours.
En somme, ce bilan positif est rassurant pour les opérateurs du secteur qui ont désormais des cités agro-industrielles nouvelle génération, comprenant des espaces dédiés à l’accompagnement et la formation des investisseurs, des centres de recherche, des hôtels, des centres de conférences, des services et des espaces de restauration.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *