Produits du terroir : l’accent est mis sur la labellisation et la commercialisation
20 avril 2017
Wiam Markhouss (178 articles)
0 Commentaire
Partager

Produits du terroir : l’accent est mis sur la labellisation et la commercialisation

Aujourd’hui, 46 signes distinctifs d’origine et de qualité ont été reconnus dont 3 labels agricoles. Les autorisations d’usage du label collectif ont été octroyées à 101 produits du terroir émanant de 42 producteurs et/ou conditionneurs. En somme, 8 boutiques en ligne ont été créées pour 8 groupements représentant 60 coopératives.

Les produits du terroir séduisent de plus en plus les consommateurs marocains. Cette richesse agricole nationale reçoit un intérêt particulier du département de l’agriculture qui veille continuellement à étoffer la liste des produits du terroir labellisés. A ce titre, les réalisations en matière de Signe distinctif d’origine et de qualité (SDOQ), depuis l’entrée en vigueur de la loi n° 25-06, sont estimés à 46 SDOQ reconnus, dont 38 Indications géographiques protégées, 5 Appellations d’origine protégées et 3 Labels agricoles. La production des différentes filières est, elle, en croissance continue grâce à la signature de leurs contrats programmes respectifs par les fédérations concernées et l’Etat. Selon le MAPM, elle est estimée à 2 millions de tonnes par an. S’ensuit une nette croissance du chiffre d’affaires des coopératives due aux efforts de l’ADA (Agence de développement agricole) qui, rappelons-le, œuvre dans la promotion, la commercialisation et le soutien des filières agricoles à haute valeur ajoutée. Toujours selon le ministère, ce chiffre dépasse largement les 14 milliards de DH.

En gros, les performances du secteur se sont nettement améliorées. Pour rappel, une étude a été menée sur un échantillon représentatif de 100 groupements de producteurs ayant bénéficié des projets pilier II et/ou des programmes que mène l’ADA pour le développement du secteur (référencement au niveau des GMS, participation aux salons internationaux). Après participation à ces programmes, le chiffre d’affaires de l’échantillon (qui représente tout de même 17 filières du secteur des produits du terroir et toutes les régions) a été multiplié par 32, passant de 9,78 millions de dirhams en 2008 à 321 millions en 2014. L’ADA est en phase de préparation d’une nouvelle étude qui permettra de quantifier de nouveau les réalisations de l’agence dans l’accroissement de la valeur ajoutée créée pour les producteurs.

Pour encadrer le secteur, un système de labellisation a été instauré par le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. Il a donné naissance au label collectif «Terroir Du Maroc» qui inclut l’origine géographique, la typicité du produit et garantit le respect des exigences légales et réglementaires. «A ce stade, le comité d’homologation d’usage du label collectif a octroyé des autorisations d’usage dudit label collectif à 101 produits du terroir émanant de 42 producteurs et/ou conditionneurs de ces produits répartis sur 10 régions du Royaume», déclare Khadija Bendriss, directrice du développement de la commercialisation des produits du terroir à l’ADA. Dans le cadre de ses actions pour les producteurs, l’agence a initié 3 programmes d’accompagnement pour la mise à niveau de 130 groupements de producteurs de produits du terroir représentant plus de 450 coopératives et 15200 petits agriculteurs provenant des 12 régions du Maroc. Ces programmes qui concernent tous les plans (production, conditionnement, qualité, commercialisation, rentabilité, organisation, fonctionnement, etc.), cibleront près de 200 groupements annuellement, pour atteindre un objectif de 1.250 coopératives bénéficiaires à l’horizon 2020 .

2 plateformes logistiques achevées et 4 en projet

L’accroissement des capacités de production et la modernisation des coopératives nécessite en parallèle la création de canaux de commercialisation plus efficients. Dans ce cadre, l’ADA se fixe comme mission de rendre le produit du terroir plus disponible pour le consommateur. Les circuits de distribution modernes intègrent aujourd’hui le produit du terroir dans leur assortiment de marchandises.

«Depuis 2011, le ministère de tutelle a signé des conventions de partenariats avec les réseaux de Grande Distribution (Marjane, Label’Vie, Asswak Assalam). Et ce, pour l’introduction des produits du terroir alimentaires et cosmétiques au niveau des rayons des grandes et moyennes surfaces», lance Mme Bendriss. Aujourd’hui, 240 produits du terroir issus de 113 coopératives productrices ont pu intégrer les rayons des 37 magasins Marjane. Aussi, l’ADA œuvre pour la concrétisation de la convention de partenariat signée avec l’Enseigne Label’Vie Carrefour, à travers le référencement, en première étape, de 127 produits du terroir issus de 17 coopératives productrices, et ce, au niveau des 52 magasins Carrefour et Carrefour Market.

Les boutiques en ligne, autre relais de vente en développement continu, est constitué dorénavant de 8 boutiques créées au profit de 8 groupements représentant 60 coopératives qui opèrent dans 10 filières de produits du terroir (argane, safran, dattes, huile d’olives, olives de table, miel, PAM, couscous, lavande et câpres). A noter que de nouvelles boutiques sont en cours de création pour 10 nouveaux groupements, représentant 17 coopératives, 373 agriculteurs et 6 filières de produits du terroir (argane, miel, huile d’olive, figue de barbarie, PAM, épices). Ces canaux de vente nécessitent une logistique adaptée sur laquelle l’ADA et les parties concernées s’attellent. Dans ce cadre, 6 plateformes logistiques et commerciales sont programmées. «La plateforme de Meknès est déjà opérationnelle. Les phases de construction et d’équipement de la plateforme d’Al Hoceima ont été achevées. Les autres implantations de projets, en cours de préparation, concernent les régions du Souss, du Gharb, de Béni-Mellal et de Laâyoune», résume la responsable de l’ADA.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *