Le trafic portuaire progresse de 5,1% à fin mars 2018
7 mai 2018
Wiam Markhouss (322 articles)
0 Commentaire
Partager

Le trafic portuaire progresse de 5,1% à fin mars 2018

Le trafic global a augmenté de 5,1% à fin mars 2018 dans les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) (abstraction faite de Tanger Med).

Les importations ont augmenté de 10,5% par rapport aux 3 premiers mois de 2017, à 12,5 Mt de marchandises. Elles sont portées par les importations de céréales, de soufre et de charbon respectivement en hausse de 18%, 21% et 48%, à 1,9 Mt, 1,2 Mt et 2,32 Mt. Par contre, les importations d’hydrocarbures se sont contractées de 7,9%, à 2 Mt).

Les exportations ont, elle, baissé au total de 4,12% pour atteindre 7,1 Mt. Cette baisse est due aux exportations d’engrais (1,6 Mt) et de l’acide phosphorique (753 921) de 17% chacun et du trafic conteneurs (1,03 Mt) de 12,5%.

A l’opposé, les exportations de phosphates (2,58 Mt) et d’agrumes et de primeurs (45 213 t) continuent ont progressé de 12,5% et 26% respectivement. Le cabotage import (694 167 t) et le cabotage export (282 767 t) ont aussi augmenté de 15,9% et 3,7%.
Les ports ayant connu les meilleures performances en termes de trafic de marchandises sont Jorf Lasfar dont le volume s’est apprécié de 12,3% à 7,4 Mt, Nador qui progresse de 32% à 857 281 t, Agadir en hausse de 14%à 1,6 Mt (qui ont bénéficié de l’embellie du trafic des minerais hors phosphates) et Laâyoune qui affiche une amélioration de 30,8% à 532 180 t grâce aux exportations de phosphates.

Par contre les ports de Mohammedia (1,2 Mt) et Safi (1,14 Mt) ont pâti d’une baisse de trafic respectivement de 14,2%, à cause des hydrocarbures, et 13,4% (moins de vracs solides et liquides traités).

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *