L’USFP appelle à la révision du système électoral !
12 février 2018
Tahar Abou El Farah (955 articles)
0 Commentaire
Partager

L’USFP appelle à la révision du système électoral !

Plusieurs partis appellent à la réinstauration du mode de scrutin uninominal.

Début des années 2000, l’USFP, alors première force politique du pays, militait pour un scrutin de liste. Un peu plus de quinze ans plus tard, le même parti appelle, aujourd’hui, à revoir tout le système électoral, dont ce mode de scrutin en vigueur depuis 2002. L’USFP insiste, en effet, sur «la nécessité de mener des réformes politiques, notamment au niveau du système électoral». L’expérience a montré, estime-t-on au sein du parti de la Rose, qu’il est non seulement «dépassé» mais il «est devenu source de médiocrité au sein des institutions élues». Ce qui donne une «piètre image» des élites politiques et contribue à «véhiculer des tares de la corruption et du népotisme», que ce soit d’une façon directe à travers l’achat des voix ou indirecte à travers les «réseaux douteux censés faire dans la bienfaisance» sous couvert de la religion. C’est donc pour ces raisons que l’USFP juge nécessaire d’ouvrir, dès que possible, ce chantier pour pallier les dysfonctionnements de ce système. Cela alors que quatre années nous séparent des prochaines élections locales, régionales, professionnelles et législatives.

Outre l’USFP, plusieurs formations politiques sont également pour le retour au mode de scrutin uninominal. Notons au passage que, d’une manière sommaire, le scrutin de liste favorise les grands partis avec comme conséquence le resserrement de l’échiquier politique. Le scrutin uninominal à un tour favorise, lui, les petits partis, les individus mais également l’émiettement de la scène politique. En quinze années et même avec ses tares, le scrutin à la proportionnelle avec le plus fort reste a permis de rationaliser l’action parlementaire avec une première Chambre constituée de douze partis, dont huit accaparent 98% des sièges, et seulement six groupes parlementaires.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *