L’air pollué cause 12.000 décès prématurés par an en Belgique
22 février 2016
Lavieeco (25584 articles)
Partager

L’air pollué cause 12.000 décès prématurés par an en Belgique

L’air pollué cause 12.000 décès prématurés par an en Belgique, a indiqué le directeur de l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE), Hans Bruyninckx.

Le directeur de l’AEE, qui commentait le dernier Index mondial de performance environnemental 2016 (EPI), a déclaré que les chiffres des services européens concernés font état d’environ 40.000 décès prématurés par an en Europe, dont 12.000 en Belgique.

Mettant notamment en cause les ‘très polluants » moteurs diesel, Hans Bruyninckx a souligné que la politique du diesel a faiblement évolué depuis les vingt dernières années.

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir afin d’inverser la tendance actuelle », a averti le responsable de l’AEE, cité par la presse belge.

D’après l »’Environmental Performance Index 2016 », réalisé par les universités américaines de Yale et Columbia, la Belgique est le pire pays européen en termes de qualité de l’air, juste après le Monténégro.

Le classement EPI met notamment l’accent sur les particules fines, composant polluant jugé le plus nocif pour la santé et présent dans la majorité des grandes villes européennes.

Bruxelles fait à cet effet partie des mauvais élèves avec une concentration moyenne annuelle en particules fines de 15 microgrammmes/m3. Même si elle parvient à respecter la norme européenne (fixée à 25 microgrammes/m3), elle dépasse néanmoins la norme imposée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) fixée à 10 microgrammes/m3.

Avec huit milliards de litres de gazole consommés par an et plus de trois millions de véhicules diesel en circulation, la Belgique fait partie des plus gros consommateurs européens.