Le dépistage précoce des cécités évitables sauvegarde l’avenir visuel de l’enfant
26 octobre 2009
Lavieeco (25140 articles)
0 Commentaire
Partager

Le dépistage précoce des cécités évitables sauvegarde l’avenir visuel de l’enfant

Il peut être réalisé par les sages-femmes, les obstétriciens, les pédiatres, les parents, les puériculteurs, les instituteurs, les médecins généralistes et les infirmiers.

Toutes les cinq secondes une personne devient aveugle dans le monde et toutes les minutes un enfant devient aveugle. Par ailleurs, chaque année, un demi-million d’enfants supplémentaires perdent la vue. La majorité des aveugles vivent dans les couches de population les plus pauvres des pays en développement. Par conséquent, la restauration de la vision est l’une des opérations les plus rentables en soins de santé. Les progrès de la médecine et des techniques microchirurgicales ophtalmologiques permettent de traiter et d’éviter plus de deux tiers des cas de cécité.
Toutes ces données ont été révélées par l’équipe d’ophtalmologie du Centre hospitalier Ibn Sina, lors du 14e Congrès national de néonatalogie, qui s’est tenu à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, les 16, 17 et 18 octobre. Ce travail universitaire rappelle qu’actuellement l’ophtalmologie pédiatrique dispose de moyens d’explorations de pointe et de moyens thérapeutiques spécifiques à l’enfant permettant des diagnostics précoces et une prise en charge adaptée. Il a été aussi rappelé que la prévalence de la cécité chez l’enfant varie selon le niveau de développement socio-économique. Dans les pays à faibles revenus, la prévalence peut atteindre 1,5 pour 1000 enfants, alors que dans des pays à hauts revenus celle-ci est d’environ 0,3 pour 1000 enfants.
Il est à remarquer que les données statistiques sous-estiment les chiffres réels. Car souvent le handicap visuel n’est enregistré qu’à un âge avancé. Le dépistage des déficiences visuelles de l’enfant est réalisé par les sages-femmes, les obstétriciens, les pédiatres, les parents, les puériculteurs, les instituteurs, les médecins généralistes, les infirmiers. Par ailleurs, l’étude rappelle aux professionnels de la santé au fait qu’il faut référer aux ophtalmologistes les enfants à risque comme les ex-prématurés ou les familles de malvoyants. De même devant la présence d’anomalie du globe oculaire ou de pathologie générale pouvant retentir sur la vision de l’enfant ainsi que l’observation d’un comportement visuel anormal. Et surtout, dans notre contexte africain et marocain, ne pas oublier les causes infectieuses (rougeole et rubéole) et les carences en vitamine A.
L’équipe d’ophtalmologie du CHU Ibn Sina a mis l’accent sur le fait que les principaux domaines d’action directe pour répondre aux stratégies de prévention et de lutte contre la cécité et les déficiences visuelles évitables chez l’enfant passent par l’information et l’éducation, le développement des ressources humaines, le renforcement des infrastructures, la disposition de technologies appropriées et la recherche. Cela en se basant sur les recommandations de l’OMS qui insiste sur la prise en charge précoce de l’enfant déficient visuel conjointement à toute prise en charge médicale et chirurgicale.
Le principal objectif étant le développement des acquisitions, l’autonomie progressive et l’intégration familiale, scolaire et sociale, afin d’éviter l’apparition de troubles associés notamment d’ordre psychomoteur et psychologique. Les mesures d’accompagnement de cette prise en charge concernent principalement une rééducation de la vision, des aides visuelles (lunettes, loupes…), des structures d’accueil adaptées, une scolarité intégrée ou placement dans des classes spécialisées, l’usage du braille, des allocations, la délivrance de cartes d’invalidité et une législation appropriée. Et si la cécité infantile est un problème souvent sous-estimé tant au niveau familial qu’au niveau social, la plupart des étiologies en matière de déficience visuelle peuvent être prévenues et peuvent recevoir un traitement médical ou chirurgical efficace.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *