26 septembre 2008
Lavieeco (23994 articles)
0 Commentaire
Partager

Du nouveau pour les hémophiles marocains

Bientôt au Maroc, un médicament pour lutter contre l’hémorragie chez l’hémophile, produit par génie génétique, au lieu du facteur VIII plasmatique utilisé au Maghreb.

L’expérience de 21 centres européens de prise en charge de l’hémophilie par le facteur VIII recombinant, médicament produit par génie génétique, a été exposée au Congrès international sur l’hémophilie, tenu à Berlin du 18 au 20 septembre. Ces centres sont unanimes sur les bénéfices de ce médicament issu de la recherche et développement du laboratoire Bayer HealthCare, section biologie.

Ce produit, d’une large utilisation en Europe, au Canada et aux USA, n’est pas encore disponible au Maghreb. Jusqu’à présent, les 13 centres d’hématologie d’Algérie, les trois de Tunisie et les deux du Maroc (Rabat et Casablanca) utilisent le facteur VIII anti-hémorragique plasmatique. Cela nécessite le recueil de grandes quantités de sang et leur reconversion dans des centres européens spécialisés, afin d’extraire le facteur VIII plasmatique.

Premier obstacle, il n’y a pas suffisamment de donneurs de sang dans les pays maghrébins. Il y a ensuite le risque d’une contamination par le virus du sida, de l’hépatite B et C ou par le prion (maladie de Kreutzfeld-Jacob), toujours possible. Troisième inconvénient : l’impossibilité d’offrir aux patients des traitements prophylactiques, du fait de l’indisponibilité de facteurs VIII plasmatiques.

La production en permanence d’un médicament met en revanche les malades à l’abri de tout risque de rupture de stock. Les patients hémophiles peuvent alors mener une vie sociale, sportive et professionnelle normale.

Lors de cette rencontre internationale, un groupe maghrébin de l’hémophilie a été créé, avec pour missions la formation du personnel médical et infirmier sur cette pathologie, l’établissement d’un registre national et surtout la mise au point et la validation de protocoles thérapeutiques adaptés au contexte.

Pour les services hospitaliers de Casablanca et Rabat, le laboratoire Bayer s’est engagé à apporter un soutien dans la formation et l’équipement d’un centre entièrement dédié à l’hémophilie. Enfin, les expériences mondiales ont montré que si les hémophiles ont pu surmonter tous les obstacles liés à leur maladie, c’est grâce au travail d’associations nationales et régionales.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *