RNI. Ce qu’a dit Aziz Akhannouch devant la jeunesse de son parti
23 septembre 2018
Lavieeco (25584 articles)
Partager

RNI. Ce qu’a dit Aziz Akhannouch devant la jeunesse de son parti

Le président du RNI s’est adressé à la jeunesse du parti de la colombe lors des travaux de l’université des jeunes indépendants tenus les 21 et 22 septembre à Marrakech. 4.200 jeunes militants y ont pris part. Une quinzaine d’ateliers a été au programme.

C’est un Aziz Akhannouch décontracté qui s’est adressé ce vendredi 21 septembre à la jeunesse du parti en conclave à Marrakech pour la deuxième édition de l’université des jeunes du RNI. Il a parlé politique, emploi, enseignement…et boycott devant une assistance en effervescence. Akhannouch et son auditoire étaient en communion.

« Des coups bas, nous en avons pris. Des attaques nous en avons subies. De gros moyens ont été investis et des fakes news propagées pour nous nuire. Ce n’est pas le moment d’en parler. Mais nous sommes debout et nous le resterons », lance Aziz Akhannouch sous les applaudissements. « Il faut se concentrer sur l’essentiel. Nous sommes attaqués parce que nous avons su rompre avec les pratiques jusque-là de mise dans la politique. Nous nous sommes imposés et cela dérange (…) C’est au niveau des urnes que les Marocains s’expriment », ajoute-t-il. La veille, le candidat du RNI, Ahmed El Mrabet Soussi, avait remporté un siège dans le cadre des élections législatives partielles à Mdiq-Fnideq avec 4134 voix.

« Nos véritables ennemis sont la pauvreté et la précarité. Offrir une vie digne aux citoyens est notre bataille. Ce sont ces défis-là qui nous poussent à aller de l’avant et à ne jamais abandonner. L’intérêt du pays nous tient à cœur et ceux qui ont opté pour la destruction ne méritent pas notre attention. Ceux qui au lieu de travailler ne pensent qu’à détruire ne comptent pas », insiste le président du RNI.

« Le Maroc traverse une phase délicate et le RNI répondra aux besoins des citoyens. Nous pouvons créer jusqu’à 2 millions d’emplois si les conditions sont réunies », a-t-il déclaré.

Des ateliers pratiques au profit de la jeunesse

De nombreux ateliers ont été mis en place. L’occasion pour les jeunes Rnistes d’échanger et de bénéficier de l’expérience des intervenants et des experts nationaux et internationaux reconnus dans les domaines politique, économique et social.

Parmi ces masterclasses, une sur l’entreprenariat s’est particulièrement distinguée. « J’ai un projet » a drainé une centaine de jeunes du parti dont 15 ont présenté des projets dans les domaines agricole, touristique, artisanal… le jury a été présidé par Moulay Hafid Elalamy.

« J’ai perdu mon père à l’âge de 10 ans. Natif de Marrakech, j’ai grandi sans grands moyens financiers, mais j’ai toujours été ambitieux. La réussite a toujours été mon moteur », a-t-il témoigné. « J’ai gravi les échelons et je me suis imposé dans le monde des affaires. Je ne suis qu’un exemple parmi tant d’autres self-made men dont regorge le pays », a-t-il ajouté.

Organisée par la Fédération nationale de la jeunesse Rniste, la 2ème édition de l’Université des jeunes Indépendants a connu la participation de plus de 4.200 jeunes militants représentant l’ensemble des régions du Maroc ainsi que des jeunes marocains résidant à l’étranger.

Voici ci-dessous la vidéo du discours de Aziz Akhannouch lors de cette rencontre :