18 mai 2012
Yasmina Rheljari (348 articles)
0 Commentaire
Partager

Virer une pistonnée !

Il y a quelque temps, on m’a imposé le recrutement d’une personne dans mon équipe. A la limite j’aurais pu accepter mais il se trouve que cette personne n’a aucune compétence et qu’en plus elle crée beaucoup de problèmes relationnels avec ses collègues. Elle ne se cache même pas d’être protégée, et à  chaque fois que je lui fais une remarque elle ne manque pas de me le rappeler. Je ne sais plus quoi faire car je vois bien que mon équipe commence à  remettre sérieusement ma crédibilité en doute !

Lorsqu’on est arrivé «à la force du poignet», lorsque la méritocratie est une valeur pour nous et que nous progressons dans notre vie professionnelle par nos efforts, il est toujours très difficile d’avoir à subir d’autres «systèmes». Vous imposer une nouvelle collaboratrice pourrait à la limite se comprendre mais que cette personne soit en PLUS incompétente est inacceptable, voire incompréhensible, à l’heure où toute entreprise se doit d’être la plus performante possible !
Il existe beaucoup d’embûches sur le chemin d’un manager, mais assumer le choix des autres, et qui plus est un choix auquel nous n’adhérons pas, est d’autant plus complexe !

Assumer le choix des autres

On vous a imposé cette personne, sans concertation (d’ailleurs, si concertations il y avait eu vous vous seriez certainement opposé à ce recrutement !) et donc sans vous respecter ! Et maintenant ? Eh bien, c’est le quotidien qu’il faut vivre, d’autant plus qu’apparemment cette personne ne comprend même pas qu’elle devrait faire profil bas ! Je comprends votre frustration, mais vous avez un champ d’action assez restreint, surtout si vous évoluez dans une entreprise où la démocratie n’est qu’une notion très vague aux yeux de vos dirigeants. Maintenant, attention au retour de bâton ! Si vous remettez systématiquement le sujet sur la table, si vous en faites une «idée fixe» vous risquez de vous décrédibiliser aux yeux de votre hiérarchie, alors, mesurez vos paroles et vos actes !

Virer la pistonnée comme vous dites ? Un diplomate disait qu’ «il ne faut pas perdre son temps à avancer des arguments de bonne foi face à des gens de mauvaise foi», aussi, inutile d’additionner les fautes et preuves de son incompétence, pour étayer votre «dossier». La personne qui a pistonné connaît sans doute mieux que vous le niveau de ses compétences !
Tout ce que vous pourrez obtenir serait un «repositionnement» de son job, terme pudique utilisé en entreprise pour «renvoyer la patate chaude» à un autre département.

Se concentrer sur son équipe

Mais en attendant, vous gagneriez beaucoup à ne pas la gérer du tout. C’est-à-dire à ne plus en faire un sujet de conversation. Assignez-lui le travail qui lui revient et contentez-vous d’appliquer les procédures à la lettre. Maintenant, vous serez certainement obligé de lui retirer certains dossiers vu son incompétence et son attitude : «je suis intouchable car pistonnée». Cela est injuste oui, mais c’est une réalité dont vous ne pouvez pas grand-chose !
En réalité, vous devez vous concentrer avant tout sur votre équipe. Car c’est elle qui compte vraiment. Perdre votre temps avec la «pistonnée»â€ˆne fera au mieux qu’exacerber, votre colère et, au pire, vous médiocrétiser vous-même ! Alors concentrez-vous sur l’essentiel, et rendez invisible cette personne qui n’a même pas compris la chance qui lui est donnée ! Montaigne l’a magnifiquement écrit : «Il n’est réplique si piquante que le mépris silencieux». Vous verrez que vous vous sentirez beaucoup mieux !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *