25 octobre 2012
Yasmina Rheljari (348 articles)
0 Commentaire
Partager

Viré après une réorganisation

Je ne pensais vraiment pas être un jour concerné par une telle mésaventure. Notre entreprise est en pleine réorganisation suite à  une fusion, et j’ai appris qu’on ne souhaitait pas me retenir dans ce nouveau schéma.
Après cinq années de travail dans cette entreprise, je trouve cela vraiment dur à  avaler… Même si j’ai reçu des «compensations honorables», il n’en reste pas moins que j’avoue avoir le moral au-dessous de zéro, sans parler de la colère qui me ronge chaque jour !

Il me semble que ce qui est le plus important pour vous c’est avant tout de comprendre POURQUOI vous n’avez pas eu votre place dans cette nouvelle réorganisation. Rester dans le flou à ce sujet ne fera qu’affaiblir un peu plus votre estime de vous.
Aussi, n’hésitez pas (une fois les détails administratifs clôturés) à demander un entretien avec votre DRH ou votre supérieur direct. Demandez-leur un discours de vérité et non de complaisance. Car vous avez besoin de cette vérité pour avancer.
Je sais que, culturellement, nous avons parfois du mal à dire et à entendre les choses telles qu’elles sont, mais il y a des moments où cela devient indispensable et c’est le cas aujourd’hui.

Les derniers…

Comme une séance chez le dentiste, ne vous attendez pas à passer un moment «agréable», mais un moment qui vous permettra d’avancer par la suite dans votre carrière.
Si vous le pouvez, écourtez le plus possible votre période de préavis. Rester dans l’entreprise trop longtemps une fois la nouvelle sue de tous ne fera que vous miner un peu plus. Evitez de participer aux «bruits de couloirs» et encore plus d’en être l’acteur principal.

Vous avez perdu une partie ? Faites-le avec élégance ! Ne rentrez pas dans les détails avec vos futurs ex-collègues, ne cherchez pas la polémique. Soyez neutre et digne. Contentez-vous de préparer vos dossiers pour votre remplaçant et de rester sur un registre professionnel. Vous aurez le temps par la suite, dans votre intimité, de laisser libre cours à vos émotions bien compréhensibles.
Partir n’est pas facile certes, mais partir tout en maintenant une image positive auprès de cette entreprise sera certainement salué de tous ! ET comme vous le savez, le monde des affaires est un village, n’insultez pas l’avenir en vous faisant des ennemis…de la dernière heure !

Ego et nouveau souffle  

Repartir du bon pied après ce type d’évènement dans notre vie professionnelle n’est pas chose aisée. Alors, prenez le temps de… prendre le temps ! Soufflez un peu avant de vous relancer dans la bataille du travail.
Accordez-vous un temps donné à cette «pause» et surtout DIALOGUEZ avec votre famille, car elle aura aussi besoin de comprendre ce qui vous arrive, notamment pour mieux vous soutenir. Alors ne restez pas dans le flou, ou pire, ne vous enfermez pas dans une spirale de mensonges, dites les choses simplement !

Mais une fois terminée cette «pause», mettez-vous au travail car c’en est vraiment un que d’en chercher !
Refaites votre CV, activez votre réseau, assistez à des conférences, bref : multipliez les occasions de vous rendre VISIBLE et de rencontrer un maximum de personnes.
Vous verrez, vous ne tarderez pas à retrouver rapidement un nouveau job qui vous plaira et redonnera un nouveau tonus à votre carrière professionnelle !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *