Travailler en Afrique !
20 octobre 2017
Yasmina Rheljari (344 articles)
0 Commentaire
Partager

Travailler en Afrique !

Notre entreprise est en train de s’ouvrir à l’Afrique et, à ce titre, nous devons apprendre à travailler avec des personnes qui ont une approche et une culture différente de la nôtre. Je me demandais s’il existait des astuces pour justement faire en sorte que ces différences ne se transforment pas en freins à la performance ? Que me conseillez-vous ? D.T.- Casablanca

Principe n°4 : «Intéressez-vous réellement et sincèrement aux autres». C’est un principe Dale Carnegie qui paraît simple mais qui n’est pas si évident que cela à appliquer ! Alors qu’il est indispensable lorsque l’on veut tisser des liens. Qui plus est avec des personnes qui NE PARTAGENT PAS tous nos «codes» !

Je dirai que la première «astuce» serait de vous plonger dans la VIE réelle et quotidienne de ces personnes.Ainsi, faites-vous inviter quelques jours par un de vos interlocuteurs africains, et découvrez les trésors de sa culture, ses habitudes, ses préférences, son mode de vie et ses croyances. Vous serez très étonné de tout ce que vous allez apprendre ! Et combien tout cela vous sera utile pas seulement pour le connaître mais pour tisser de véritables liens entre vous et ces «étrangers» qui n’en seront plus justement! Loin de ces palaces aseptisés où vous ne découvrirez pas grand-chose de la vie réelle, n’est-ce pas ?

Vous pensez que vous n’aurez pas le temps pour cela ? Vous pensez que ce serait même une PERTE de temps? Alors réfléchissez au nombre de fois où vous avez dû relancer telle personne, refaire une présentation car vous n’avez pas été compris, perdu un deal parce que votre argumentaire était hors sujet et posez-vous une nouvelle fois la question !

Régler les problèmes

Nous avons parfois ce que j’appelle des «timidités professionnelles» qui peuvent s’avérer très coûteuses ! Ainsi, on n’ose pas dire à la personne que son reporting comporte des erreurs ou qu’il est trop souvent en retard sur les deadlines. Certes, vous ne pourrez pas TOUT changer mais vous devrez tout de même attaquer de front les problématiques opérationnelles avant qu’elles ne se transforment en «magma» ingérable. Pour cela, rien ne vaut la franchise enveloppée dans du respect !

Appuyez-vous sur une personne qui saura vous guider pour éviter certains impairs qui peuvent être irrémédiables. Demandez-lui conseil, écoutez ses suggestions pour «faire passer vos messages». Vous serez peut-être surpris de ce que l’on vous suggérera mais vous le serez encore plus au vu des résultats que vous obtiendrez!

Vous êtes aussi différent !

Tout dépend de quel point de vue on se place pour contextualiser une situation.Ainsi, en parlant de différence : est-ce vous ou l’autre qui l’est ? Et quelle différence devrait «gagner» la partie ? Pourquoi ? Sur quels critères? Eh oui… Tout ne pourra pas se faire à VOTRE manière…C’est aussi cela jouer la carte de l’expansion : accepter de revoir certaines de nos pratiques, et ce, pour différentes raisons.

Ainsi, il se peut que vous ne puissiez «changer» certaines choses et au lieu de semer une ambiance négative, acceptez cela et essayez de faire avec «ou sans». Mais vous pouvez (et je dirai même devez) aussi découvrir des approches nouvelles et plus intéressantes que les vôtres.

Ce proverbe africain résumera parfaitement cette idée: «On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l’autre pour se révéler».

A vous de jouer ! 

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *