Pourquoi me cachent-ils leurs erreurs ?
6 janvier 2017
Yasmina Rheljari (338 articles)
0 Commentaire
Partager

Pourquoi me cachent-ils leurs erreurs ?

Je suis fatigué de devoir gérer les erreurs de mes collaborateurs surtout quand ils les aggravent en les dissimulant un certain temps. C’est sûr que nous avons un travail stressant, mais on peut tout simplement reconnaître qu’on a fait une erreur : ce serait tellement plus simple! J’en viens aujourd’hui à me méfier de tout et me demander chaque jour d’où viendra la prochaine erreur dissimulée ! Que me conseillez-vous ? H.S.- RABAT

Parce que c’est humain!

C’est assez commun de le dire mais «l’erreur est humaine» et vous le savez: seuls ceux qui ne font rien de leur journée ne font pas d’erreur… C’est une donnée que tout manager devrait intégrer dans son process de gestion d’équipe. Nous avons en effet à amener les collaborateurs à atteindre le niveau de performance collective optimale. Et cela, statistiquement, ne peut se passer sans une dose de «couacs», qui peuvent beaucoup nous apprendre pour peu que l’on sache prendre le recul nécessaire pour les aspects émotionnels qu’ils engendrent !

Si vos collaborateurs font comme vous le dites BEAUCOUP d’erreurs et qu’en plus ils vous les CACHENT alors vous n’avez pas un problème mais DEUX !

Parce que c’est de votre faute

D’abord, parce que vous devriez vous pencher sur les causes de ces erreurs et identifier celles qui sont liées à un problème de process, d’organisation ou de budget temps. Ces erreurs relèvent de votre responsabilité : VOUS devez les régler en rectifiant le tir. Car vous ne pouvez pas continuer à faire vivre à vos équipes cette ambiance d’échec et de reproches très peu propice à l’épanouissement personnel et donc à la PERFORMANCE.

Ensuite, si vos collaborateurs cherchent tout le temps et à tout prix à vous cacher leurs erreurs, alors vous devez vous demander tout simplement POURQUOI ?

En effet, après tout, faire des erreurs n’a rien d’ILLEGAL dans un contexte professionnel. Alors pourquoi vouloir les dissimuler si ce n’est par PEUR de la SANCTION qui en résultera ? Une sanction DISPROPORTIONNEE bien sûr…

La gestion de l’erreur se fait à deux

Alors, si vous avez tendance à vous lancer dans une colère noire, dans d’interminables litanies de reproches (surtout en public) et AUCUNE écoute pour vraiment bien comprendre l’origine du problème, ne vous étonnez pas que l’on n’ait pas envie d’apporter la «mauvaise nouvelle au calife» !

Revoyez votre manière d’accueillir ces moments délicats de management qui, je le répète, font partie de VOTRE JOB.

Ainsi, vous l’aurez compris, la gestion de l’erreur se fait à deux. Il n’y a pas d’un côté le collaborateur fautif et craintif et de l’autre le manager exaspéré qui va devoir «encaisser la nouvelle et gérer le problème une nouvelle fois». Non : vous êtes dans le même bain !

Alors, prenez le temps de vous réunir avec votre équipe et d’analyser toutes ces erreurs. Faites le point de celles qui relèvent de process inadéquats, de compétences ou de budget temps bien trop limité (ce qui expliquerait ce niveau de stress) et réfléchissez ENSEMBLE aux solutions à mettre en place. Le fait de vous mettre avec eux dans cette réflexion rétablira probablement le niveau de confiance en eux et EN VOUS de la part de votre équipe. Et permettra, je l’espère pour vous, une diminution de ces erreurs et surtout des équipes plus à leur aise pour vous en parler lorsqu’elles arriveront tout même.

Et n’oubliez pas ce qu’en dit Scott Adams, auteur de l’excellent Le principe de Dilbert : «La créativité autorise chacun à commettre des erreurs. L’art c’est de savoir lesquelles garder».

A vous de jouer !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *