On ne discute pas les ordres avec notre patron !
24 février 2017
Yasmina Rheljari (335 articles)
0 Commentaire
Partager

On ne discute pas les ordres avec notre patron !

Nous avons un patron brillant, expert dans son domaine mais pas du tout dans le domaine du management ! En fait, pour lui, je crois que nous sommes des machines qui doivent obéir à ses ordres sans les discuter. Du coup, qu’il s’agisse d’un délai impossible à tenir ou d’une tâche hors de nos compétences : personne n’ose lui dire non. Bref, on vit un stress permanent ! Alors après cela, allez motiver votre équipe quand vous-même ne l’êtes pas ! Que me conseillez-vous ? F.M. – Casablanca

A vous lire, votre «patron» serait un véritable tyran ne permettant à personne la moindre suggestion et encore moins de discuter ses «ordres». Même si cela semble un peu «excessif», votre ressenti est à respecter.Car c’est ce que vous percevez de cette personne qui compte aujourd’hui. Et pourquoi vous le percevez ainsi !

Au cours de mes 16 années dans le métier, j’ai pu en effet observer un gap conséquent (et fréquent) entre ce que disait et pensait un «patron» et le ressenti de ses n-1. Et comme en musique, il est souvent question de «rythme», l’un trouvant que cela ne va pas assez vite et les autres au contraire se plaignant de cette vitesse excessive impossible à tenir. Deux évidences non partagées et qui auront beaucoup de mal à se rencontrer si personne ne fait VRAIMENT un pas vers l’autre pour le comprendre et non le juger peut être hâtivement ou faussement (car partiellement).

Vous étes un manager !

Le fait d’avoir un boss «tyran» serait donc une excuse valable pour ne pas manager votre équipe ? Je trouve qu’au contraire cela est UNE RAISON encore plus pertinente et urgente ! D’abord, parce que s’agissant de votre équipe vous êtes dans VOTRE champ d’action et vous avez donc la possibilité d’avoir un impact (à contrario de votre relation avec votre boss qui vous échappe en partie) et ensuite parce que vous vous DEVEZ de gérer ET motiver votre équipe ! Vous le savez : une équipe motivée est beaucoup plus performante, et une équipe motivée motive son manager! Et oui, un manager a lui aussi besoin d’un environnement de travail enthousiaste sauf que c’est LUI qui en est le garant justement. Et vous en avez besoin, n’est-ce pas?

Victime de qui ?

Au bureau, nous connaissons tous au moins une personne qui, lorsqu’une proposition est faite, répond invariablement en commençant par un «oui, MAIS LE PROBLEME C’EST…». En fait, elles ne voient QUE le(s) problème(s) dans toutes les situations ! Agaçants, n’est-ce pas ? Je ne vous dis pas de les occulter, mais d’équilibrer votre perception en identifiant aussi les OPPORTUNITES de chaque situation ! Et ici, j’en vois deux.

La première, vous avez un boss EXPERT. Donc, vous allez être à très bonne école pour développer vos compétences métiers. Ce qui est une chance, n’est-ce pas? Pour vous, mais aussi pour votre carrière !

Ensuite, vous êtes dans un environnement difficile où l’on teste votre endurance au stress, à la pression mais aussi votre leadership ! Et là encore, c’est à vous de choisir : subir ou contrôler.

En optant pour la première solution, vous appliquerez «à l’envers» le premier principe Dale Carnegie : «Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas». Ainsi, vous saisirez chaque -bonne ou mauvaise- occasion pour alimenter votre jugement, et vous glisserez insidieusement du statut d’adulte responsable de ses actes et de sa vie à victime ! Le voulez-vous ? Alors, reprenez les rênes et agissez là où vous le pouvez, à savoir dans votre champ d’ACTION ! Votre équipe d’abord, vos dossiers mais aussi votre capacité à communiquer avec votre boss.

Personne n’a osé lui dire non ? Pourquoi pas vous ?

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *