«Mon manager n’est pas courageux !»
24 novembre 2016
Yasmina Rheljari (313 articles)
0 Commentaire
Partager

«Mon manager n’est pas courageux !»

A chaque fois qu’il s’agit de prendre une décision, je stresse à l’avance parce que je sais que notre boss va mettre un temps fou à trancher. En fait, tout ce qui l’intéresse c’est de briller aux yeux des big boss, donc, il fait le moins de vagues possibles et nous laisse en stand-by sur de nombreux sujets. Au bout du compte, j’ai bien peur de finir par lui ressembler et surtout de n’avoir pour toute expérience que celle de ces réunions qui ne servent à rien, si ce n’est à flatter l’ego déjà démesuré de certains ! HASNA K.

EGO KILLS PERFORMANCE.

Et oui…, il y a encore dans beaucoup d’entreprises des «façades» bien plus importantes que l’intérieur! Sans compter, bien sûr, les luttes de pouvoir qui entraînent une paralysie quasi générale et qui ne semblent gêner réellement personne.

Certains vous diront que c’est comme cela qu’on y arrive, qu’il faut justement travailler son image AVANT TOUT, soigner son réseau et surtout ne jamais dire non au BIGBOSS… Ainsi, la FORME prend le pas sur le FOND et il suffit parfois (et même très souvent) de savoir présenter de la bonne manière certains «résultats» pour briller au firmament des étoiles de l’ego….

Faites votre job

Alors, oui, lorsqu’on n’est plus orienté résultat, que l’on veut faire avancer les sujets et qu’on a à cœur l’intérêt de l’entreprise, ce type d’environnement peut être source de frustrations….infinies ! Si vous restez concentrés sur votre environnement et certaines «non réactions» vous risquez bien de vous épuiser avant l’heure ! Alors concentrez-vous sur votre job et sur les collègues qui partagent les mêmes «évidences» et à chaque fois que vous le pourrez : ignorez les autres. Je sais, cela paraît plus simple à dire qu’à faire mais avez-vous le choix ?

Alors, tracez votre plan d’action et concernant ces fameuses décisions à prendre appliquez la méthode de la «décision kit» : il ne prendra pas LA grande décision sur un dossier mais il vous donnera probablement son aval pour les deux ou trois premières étapes. Gagner même quelques petits points sera toujours mieux que d’espérer gagner le gros lot à cette loterie improbable, n’est-ce pas ?

Transformer un problème en opportunité est probablement l’un des réflexes les plus «rentables» dans le monde professionnel. Aussi, plutôt que de considérer ce manque de courage et cet ego démesuré comme des facteurs bloquants, envisagez plutôt le fait qu’ils pourraient bien contribuer à atteindre votre but.

L’image comme levier

Ainsi, si votre boss adore briller aux yeux du big-boss alors donnez-lui de quoi ! Et lorsque vous présenterez vos idées faites en sorte de lui expliquer en quoi ces dernières pourraient vraiment faire la différence entre votre département et tous les autres !

Enfin, rappelez-vous également que cette «worst practice» est un excellent enseignement pour vous ! Vous saurez, une fois vous aussi devenu «big-boss», combien il est important de s’entourer de personnes à «ego raisonnable» et surtout capables de porter les contradictions à vos idées et en quoi il est vital de laisser le champ libre aux initiatives et à l’autonomie!

La pile des parapheurs sur un bureau ne représente pas l’importance d’une personne mais incarne plutôt sa capacité de «blocage» à force de vouloir TOUT contrôler !

En attendant, entourez-vous des quelques résistants qui existent certainement au sein de votre entreprise, faites votre job et gardez le moral !

A vous de jouer ! 

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *