28 décembre 2012
Yasmina Rheljari (363 articles)
0 Commentaire
Partager

Mon chef veut être partout !

Mon boss veut être partout mais il est tellement pris que nous n’arrivons jamais à  nous voir et encore moins à  organiser de réunions. Du coup, entre son agenda, le mien et celui des clients, cela nous arrive de mettre des semaines à  caler une date et nous prenons du retard sur tous les sujets. J’avoue être fatigué de passer mon temps à  coordonner et annuler des réunions en permanence sans parler de certains de nos interlocuteurs qui commencent à  être plus qu’agacés par notre «désorganisation».

Il est toujours étonnant de voir combien certaines entreprises vivent dans une confusion permanente faite d’urgences, d’imprévus et de stress alors que d’autres, ayant au moins de défis et de contraintes tout aussi importants, «y arrivent»….

Le manager indispensable

Jamais là, en mode «débordé», interrompu en permanence par plusieurs coups de fil, des emails et des visites, il semblerait que le manager «indispo-pensable» soit une mode difficile à «démoder» au sein de certaines entreprises…
Et pourtant !
Si seulement ils pouvaient prendre conscience des dysfonctionnements que leur trop «grande fougue» génère. «C’est moi qui fait tout», mais à force de tout faire, comment peuvent ils imaginer qu’un jour leurs équipes deviennent autonomes ? Et plus grave encore : comment attirer et fidéliser des collaborateurs brillants quand on se comporte avec eux comme  avec des enfants ?
La fin de ce cycle vicieux s’il n’est pas brisé à un moment ? Un manager débordé, INDISPENSABLE et des collaborateurs baissant la tête obéissant aux ordres et ne rêvant que d’une seule chose : quitter le navire !

Faites sans lui !

Sur la dizaine de réunions que vous devez organiser, combien nécessite vraiment la présence de votre patron ?
Certainement moins de la moitié, si vous réfléchissez bien à la question !
Aussi, prenez l’initiative de fixer les réunions sans lui tout en l’en informant et en lui indiquant qu’il s’agit d’une «pré-réunion qui permettra d’établir les grandes lignes et de débroussailler le terrain avant LA réunion à laquelle il sera présent»
L’avantage de cette méthode est que vous ne serez plus tributaire de sa disponibilité et pourrez donc avancer et vite. Un second avantage (à moyen terme) est qu’il prendra conscience que, finalement, de nombreuses choses peuvent avancer sans sa présence… cela lui donnera peut-être l’envie de s’impliquer moins dans certains sujets, qui sait ?

Une question de confiance

Au-delà du problème évident de désorganisation, ce besoin de s’impliquer dans tout cache sûrement une autre raison moins visible : une question de confiance.
En effet, lorsqu’un manager s’engouffre dans la spirale du «micro-managing», lorsqu’il veut être de toutes les réunions, trancher sur tous les sujets c’est qu’il ne fait pas suffisamment confiance à ses équipes.

A tort ou à raison ?

Vous êtes le seul à pouvoir répondre à cette question.
Dans tous les cas, le ressenti est là et se traduit par cet interventionnisme excessif. Aussi, à vous de rassurer votre boss, de l’informer de vos progrès sur vos différents dossiers et surtout d’atteindre les résultats assignés : dites ce que vous allez faire et quand vous allez le faire et FAITES-LE.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *