«Je suis au milieu d’une guerre entre directeurs !»
13 janvier 2017
Yasmina Rheljari (341 articles)
0 Commentaire
Partager

«Je suis au milieu d’une guerre entre directeurs !»

Lorsque j’ai intégré cette grande entreprise, je ne pensais pas une seule seconde que j’allais être au milieu d’une véritable guerre entre certains directeurs. Je me disais que, vu la taille de l’entreprise, les enjeux et les profils de ces «patrons», nous serions sur des sujets stratégiques, vraiment intéressants et porteurs de sens ! Mais la vérité, c’est que nous passons notre temps à essayer de «slalomer» entre les conflits de ces Messieurs Dames et leur susceptibilité. Du coup, il faudrait un diplôme bac+7 en diplomatie pour bosser et pas mon MBA chèrement acquis ! Que me conseillez-vous ? J.P.- Rabat

Vous semblez être étonné de trouver ce type de problématique dans une «grande» entreprise. Mais «grande» ou «petite», les personnes qui y travaillent sont toutes les mêmes : des êtres humains! Et cela ne nous met absolument pas à l’abri de certains travers comme la susceptibilité, les egos exacerbés et l’immaturité !

Ainsi, ne soyez pas si étonné. Il est «normal» de rencontrer des conflits en entreprise (comme dans notre vie personnelle d’ailleurs) et c’est même sain ! Car cela permet souvent de régler une problématique de fond qui n’a que trop perdurer.

Restez sur vos skis !

Maintenant, oui : lorsque les modes de communication et de fonctionnement se basent à 80% sur un mode conflit, alors effectivement il est temps de s’en inquiéter…

Vous le savez : vous n’avez pas beaucoup d’emprise sur cette situation ! En effet, vous ne pouvez pas vous lancer à corps perdu dans cette bataille de «chefs», et encore moins trouver une solution, rôle qui revient en fait à votre DG qui devrait s’inquiéter de cette situation. Alors, lorsque la situation est confuse, se raccrocher au cadre reste la meilleure solution ! Et le cadre en l’occurrence c’est  votre scope d’activités, vos objectifs, vos budgets et vos deadlines. Donc, cantonnez-vous à cela et uniquement à cela !

Je sais, cela reste compliqué car lorsqu’il s’agit d’obtenir l’aval d’un directeur qui renvoie la balle à un autre retardant nos dossiers, nous pouvons ressentir du découragement. Mais dans ce cas, mettez les personnes concernées en face de leurs responsabilités et demandez-leur de se positionner sur le sujet en indiquant clairement -et calmement- les impacts de leurs choix sur le plan d’action globale qu’ils ont probablement entériné ! Bref, précis et rationnel: voilà ce que vous devez être!

Ne nourissez pas le mauvais loup !

Vous connaissez sans doute la légende amérindienne de cet enfant avec son aïeul qui parle de ces deux loups en nous, l’un créant la colère, la rancœur et la haine et l’autre apportant bienveillance, paix et lumière. Lorsque le petit enfant demande à son grand père quel loup finit par gagner cette bataille intérieure, la réponse du grand père est : «celui que tu nourris».

En matière de conflit, ne soyez en aucun cas celui qui nourrit le mauvais loup en attisant les rancœurs déjà bien présentes. Alors évitez les discussions de couloirs autour de la machine à café et coupez court à tout commentaire qui attiserait le feu.

Appliquez le principe Dale Carnegie n°10 : «Evitez la controverse, seul moyen d’en sortir vainqueur» !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *