16 septembre 2011
Yasmina Rheljari (363 articles)
0 Commentaire
Partager

Je n’arrive jamais à  voir mon manager !

J’ai un tas de dossiers en stand by car je n’arrive pas à  voir mon manager qui est toujours indisponible. C’est bien simple, il nous arrive parfois avec les collègues de faire «le pied de grue» dans le bureau de son assistante pour avoir la possibilité de le voir ne serait-ce que cinq minutes ! Et c’est sans compter les réunions qu’il annule à  la dernière minute ! Du coup, je prends du retard, je stresse et j’en arrive à  être vraiment découragé !
F.K – RABAT

Rassurez-vous, vous n’êtes vraiment pas le seul dans cette situation. Ils sont très nombreux les «boss» indisponibles, qui, d’ailleurs, n’en sont pas vraiment conscients !

Soyez préparé

Lorsque nous devons gérer un manager «spid» nous devons avant tout être BREF ! Vous n’avez que 5 minutes pour faire le tour de vos dossiers, alors allez à l’essentiel ! Car votre manager est en permanence sur la brèche, il a donc besoin de traiter les choses vite (je ne vous l’accorde pas forcément bien dans ces conditions…) et si vous êtes trop long dans votre discours vous risquez de l’ennuyer rapidement mais aussi et surtout ne jamais tout boucler dans ces cinq minutes ! Aussi, préparez, synthétisez vos idées, priorisez vos questions et vous verrez que vous pourrez optimiser ces quelques minutes avec votre chef !

Réunion régulière ?

Une réunion «tous les mardis de 8h à 8h30» est de la science-fiction avec ce type de manager car il ne «maîtrise» pas son agenda et ne saurait se discipliner pour s’y plier. Aussi, plutôt que de «rêver» à ce type de réunion, soyez réaliste et flexible. Rapprochez-vous de son assistante et essayez de savoir quand votre manager «sera au bureau» dans la semaine, et saisissez cette opportunité en lui demandant un entretien de 10 minutes. En effet, ce qui fait peur à ce type de chef c’est de PERDRE DU TEMPS. Or, en proposant des entretiens brefs, vous aurez plus de chance de les obtenir !
Maintenant, la seule façon d’obtenir une certaine régularité, c’est que vous l’initiez, par exemple en «habituant» votre manager, à recevoir de votre part un reporting synthétique (évitez à tout prix les dizaines de tableaux et autres powerpoint…) tous les vendredis à 8h, et ce, en faisant le focus sur les décisions en attente. Vous verrez que, surpris, il réagira dans le bon sens à votre initiative !
Apparemment, de nombreuses «décisions» ne peuvent être prises sans l’aval de votre manager. Et il peut y avoir deux raisons à cela. Soit votre manager est dans «l’hyper contrôle» et ne laisse que très peu de marge de manœuvre à ses équipes. Dans ce cas, listez tous les arbitrages que vous avez été amené à lui demander et identifiez ceux que vous auriez très bien pu prendre seul. Proposez par la suite à votre manager de revoir votre scope de responsabilités en étant précis dans votre requête et en lui vendant une augmentation de l’efficacité de votre département. La deuxième raison possible vous concerne plus directement. En effet, vous avez peut être tendance à un peu trop «vous appuyer» sur votre manager. Et dans ce cas, à vous d’y réfléchir et de commencer à élargir votre zone de confort. Etre responsable, c’est prendre des décisions et avancer de façon autonome ! Et vous verrez qu’en fonctionnant de la sorte, vous vous sentirez beaucoup plus performant et (qui sait ?) ce sera peut être votre manager qui «cherchera» à vous voir !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *