Gérer la génération millénium, un vrai casse-tête !
17 mars 2017
Yasmina Rheljari (335 articles)
0 Commentaire
Partager

Gérer la génération millénium, un vrai casse-tête !

Je ne pensais pas qu’à 43 ans j’allais être rangé dans la catégorie des «has been». Et pourtant c’est bien ce qui semble se passer avec les membres de mon équipe. J’ai la chance d’être entouré de jeunes issus des meilleures écoles. Nous avons des conflits générationnels, mais je ne pensais pas que cela allait être aussi complexe ! Ils ne sont pas motivés par les mêmes choses que moi et ils ont une indépendance d’esprit qui me déroute ! Que me conseillez-vous ? K.R.- Rabat

La génération millénium est née entre les années 80 (voire 90 pour d’autres courants) et l’an 2000. Donc si vous avez 43 ans cela signifie que vous pourriez être le père de l’un deux! Une génération vous sépare et de nombreux malentendus et incompréhensions peuvent s’engouffrer (comme lorsque vous étiez vous-même un jeune cadre géré par un «vieux» de votre âge).

Au début en minorité dans le monde du travail, les milléniums «envahissent» aujourd’hui les bureaux et déroutent encore certains managers qui ne savent plus comment les prendre. Encore moins comment les positionner. Et si vous avez rencontré quelques difficultés pour gérer votre équipe, c’est peut-être parce que, justement, vous avez voulu les mettre dans une case, avec des critères définis, des leviers de motivations clairs… Or c’est justement ce qui fait «le charme» des milleniums, ils ne rentrent dans aucune case précise (et ils n’aiment pas vraiment qu’on leur rappelle sans cesse qu’ils sont des milleniums ; pour eux, ils sont des citoyens du monde, libres et concernés par de nombreux sujets). Il va donc falloir «actionner» d’autres leviers, d’autres réflexes et surtout d’autres soft skills pour arriver à manager avec succès votre équipe ! Votre flexibilité, votre curiosité, votre capacité à accueillir de nouvelles façons de faire, vos capacités d’écoute et enfin de REMISE EN QUESTION seront vos atouts les plus efficaces pour vous y aider.

Oubliez les anciens codes

Un de mes clients me disait qu’une fois la phase d’adaptation passée, il avait trouvé très vivifiant et rafraîchissant le fait justement d’avoir à gérer une équipe composée de millénium ! Pourquoi ? Il avait dû oublier «tout ce qu’il avait appris» pour remettre en question ses pratiques et se RENOUVELER. «Certes, un peu déstabilisant au début, mais tellement enrichissant !», selon lui.

Alors, à vous de faire confiance en votre intelligence émotionnelle. Observez, écoutez, soyez une véritable éponge émotionnelle pour vraiment bien comprendre votre équipe. Ecouter pour comprendre non pour JUGER. Accepter les remises en question, les idées nouvelles, les paradigmes «absurdes» de prime abord. Et surtout ne soyez pas celui qui répondra à une suggestion de changement : «Mais on a toujours fait comme ça, pourquoi changer ?».

Enfin, rappelez-vous que cette génération a surtout besoin de donner du SENS à ce qu’elle fait ! Ce qui signifie que vous devez revoir les frontières du «confidentiel», les milléniums ont soif d’informations et ne comprennent pas que les choses soient cachées dans un monde ou l’accès à l’information n’a jamais été aussi généreux !

Ainsi, les milleniums aiment écouter, apprendre, découvrir mais apprécient aussi d’être ENTENDUS! Alors, la prochaine fois qu’une proposition vous sera faite, écoutez-la vraiment au lieu de continuer à taper sur votre clavier en prêtant une oreille distraite à ce qui vous est dit. N’oubliez pas que les milleniums ne sont pas seulement dans vos bureaux : ils sont aussi chez VOS CLIENTS ! Et qui mieux qu’un millenium pour comprendre un autre millenium ?

Une génération en perpétuelle mutation

Ainsi, vous avez réussi le passage du manager old school au manager 3.0 ? Vous avez même commencé à adhérer à certaines des idées de vos milléniums ? Vous pensiez avoir passé le plus dur ? Eh bien, en fait, ce n’était que le début. Car le propre de cette génération c’est qu’elle est en mouvement perpétuel ! Elle ne rentre pas dans les cases, elles les dessinent pour mieux les quitter. Alors soyez non pas dans le mouvement ; SOYEZ LE MOUVEMENT !

A vous de jouer ! 

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *