8 juin 2012
Yasmina Rheljari (348 articles)
0 Commentaire
Partager

Détesté par mes collègues juste parce que je bosse !

Je suis une personne consciencieuse, j’ai pour habitude de faire mon travail et de m’arranger pour qu’il soit bien fait. Je ne m’impose rien, j’aime ce que je fais. Je n’aime pas quitter le boulot si je n’ai pas bouclé ma to do et me fais un point d’honneur pour être ponctuel. Mais voilà  il semblerait que cela gène mes collègues qui, eux, sont beaucoup plus cool dans leur approche, voire carrément «je-m’en-foutiste» !

Votre situation est vraiment incroyable mais malheureusement de plus en plus courante ! Si dans les années 80 il était «sexy» de bosser dur, au XXIe siècle ce serait presque ringard que de s’impliquer dans son travail ! Mais de là à ne PLUS RIEN FAIRE, il y a de sacrées différences !

Vous avez raison

Ne tombez surtout pas dans le piège ! Maintenez cette rigueur et évitez d’écouter les sirènes du non-professionnalisme. Car, in fine, c’est vous qui avez raison ! Nous sommes au travail pour MERITER notre salaire et au delà pour faire de nos journées des journées constructives et créatrices de valeur ajoutée pour nous et pour l’entreprise. Ne rien faire, procrastiner, rendre des livrables ternes et en retard est le lot des médiocres. Car travailler mal finit toujours par rejaillir sur le niveau de nos compétences. Alors maintenez le cap !

De plus ne pas être satisfait de notre journée de travail rejaillit sur notre moral (et c’est ce qui fait que les «plus grands râleurs» au bureau sont souvent les moins performants). Aussi, entourez-vous d’ondes positives (en dehors du bureau) au maximum, histoire de maintenir votre moral au beau fixe !

Votre manager a aussi un rôle à jouer

Votre manager a aussi un rôle important à jouer en la matière et d’abord par LA SANCTION ! Qu’elle soit positive ou négative, il doit se positionner très clairement par rapport à ses collaborateurs et notamment ceux qui sont défaillants (et ce n’est certainement pas à vous de le faire !)

Vous risquez dans le cas contraire de vous trouver triplement puni : isolé du groupe puis être obligé de boucler les dossiers de vos collègues et enfin recevoir une prime équivalente aux autres !
Aussi, exprimez clairement vos limites à votre manager. D’accord pour le travail d’équipe mais NON à l’opportunisme et à l’iniquité à tout-va !

Jouez à fond la carte de la solidarité et de la proximité

Il est vrai que se sentir seul au sein d’une équipe n’est pas chose évidente ! Mais avez-vous le choix ? Si vos collègues vous rejettent parce que vous êtes PRO, après tout c’est leur décision !
Maintenant, vous pourrez peut-être rallier certains à votre cause. Et d’abord en jouant toujours «collectif». Aussi, dès qu’une opportunité de travailler en équipe sur un projet se présente, jouez à fond la carte de la solidarité et surtout de la proximité ! Mais n’oubliez pas d’être ferme sur la répartition des tâches !
Dans tous les cas, évitez de vous isoler d’eux et même s’il vous en coûte, continuer de poser votre plateau repas à la même table qu’eux !

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *