Changer de vie à 50 ans
27 octobre 2017
Yasmina Rheljari (363 articles)
0 Commentaire
Partager

Changer de vie à 50 ans

Cela fait presque 24 ans que je travaille. J’aimais beaucoup ce que je faisais, je me suis même battue pour être là où je suis. Mais aujourd’hui je me rends compte que je ne veux plus de cela pour ma vie. Je suis fatiguée des contraintes, de certains clients aux exigences démesurées et j’avoue ne plus rien apprendre et encore moins m’amuser dans ce que je fais. En fait, je m’ennuie. J’ai l’impression que si je continue sur cette voie je risque de rater ma vie. Que me conseillez-vous ? P.R.- Rabat

Vous avez fait le tour. D’abord vous devez savoir que vous n’êtes pas la seule à vous poser toutes ces questions.Cinquante ans c’est un âge où l’on est souvent amené à faire le point et aussi où l’on pense qu’on est sur la dernière ligne droite professionnelle. Alors on veut être sûr que cette ligne-là sera bonne. Et c’est même très bon signe d’en arriver à ces questionnements et à ces attentes aussi ! Cela veut dire que nous avons développé suffisamment de maturité et de prise de recul pour «se voir» fonctionner et en tirer les conséquences.

Certaines personnes ne prennent jamais conscience qu’elles sont dans un cercle qui n’est pas/plus le leur ! Alors bravo pour tout ce que vous avez accompli et dites-vous qu’en effet il est possible de changer, c’est même une très bonne chose de vouloir «changer de cercle»!

Se créer un nouveau cercle

Un comptable qui ne veut plus entendre parler de chiffres, un commercial qui ne veut plus jamais voir un prospect de sa vie, un informaticien qui veut devenir coach ? Tout ceci est normal parce que c’est la vie !

La clé ? Choisir par envie et non par rejet ! En effet, ne vous dites pas «je ne veux plus jamais faire ceci». Dites plutôt «je voudrais passer les dix prochaines années à faire ÇA et rien d’autre». Car à force d’être responsable, adulte et mature, nous oublions une chose très importante dans notre vie: notre passion! Cette passion pour un sport, l’écriture, la nature, la radio, l’histoire, le design ou toute autre chose… Reléguée à «un plus tard quand j’aurai le temps» qui n’est jamais arrivé. Et pourtant… Faire une chose qui nous passionne nous garantit de le faire BIEN à minima ! En faire le moyen de payer nos factures est une vraie réussite «de vie»! Alors et si c’était possible pour vous ?

Osez !

Certes, vous ne pourrez pas TOUT changer d’un seul coup, vous avez des responsabilités et des engagements et, à cinquante ans, ces derniers ont eu le temps de bien s’installer voire de prendre toute la place ! Mais voulez-vous passer les dix prochaines années avec un rêve en tête, un «si seulement» à la bouche et quelques regrets certains soirs ? Ou préférez-vous OSER, le faire avec intelligence certes, par étapes et avec toute cette belle expérience que vous avez acquise au fil des ans mais plongée dans cette eau qui vous attire ? Qu’est-ce que cela aurait comme impact de vous réveiller un matin avec le sourire juste parce que ce qui vous attend dans la journée représente ce que vous avez toujours voulu vraiment ?

Nous disposons tous du même «forfait» temps dans une journée, très exactement 1440 minutes. Alors faites en sorte d’en faire des minutes précieuses, joyeuses avec le sens que vous en attendez et partagez ce bonheur avec ceux que vous aimez !

A vous de jouer ! 

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *