12 octobre 2007
Lavieeco (22364 articles)
0 Commentaire
Partager

Voilées et non voilées, des salariées donnent leur point de vue

Aicha M. Chargée d’études dans un cabinet conseil «L’entreprise accepte mal qu’on affiche notre appartenance religieuse» Je porte le foulard depuis plus de six ans. Au début, cela a choqué

Aicha M.
Chargée d’études dans un cabinet conseil «L’entreprise accepte mal qu’on affiche notre appartenance religieuse»

Je porte le foulard depuis plus de six ans. Au début, cela a choqué mes collègues. On me faisait souvent des remarques du genre «tu es encore jeune pour ça», «ce n’est pas encore le moment», «ce n’est pas obligatoire»… Bref, ils ont essayé de me dissuader. Tout cela pour dire que ces personnes n’acceptaient pas la différence.
Ceci dit, mes rapports avec eux n’ont jamais été difficiles par la suite. Je pense que le fait de porter le voile est un choix personnel qu’il faut savoir respecter car, qu’on le veille ou non, nous sommes dans une société musulmane et donc il y a des personnes qui ressentent le besoin de se conformer aux règles islamiques.
C’est lorsque j’ai voulu changer d’entreprise que j’ai eu un problème. Avant d’intégrer la société dans laquelle je travaille actuellement, j’ai appris par l’intermédiaire d’un collègue que mon nouvel employeur était dérangé par le port du voile. Mais comme il connaissait mon ancien patron, il savait que j’étais une femme sérieuse et compétente. Il a fini par m’embaucher. A mon arrivée, j’étais la seule femme à porter le voile dans la société, mais, aujourd’hui, deux autres filles voilées ont été recrutées et une ancienne de l’entreprise a décidé d’adopter la même tenue. Apparemment, le patron a changé d’avis entretemps.

Leila L.
Responsable des achats «La discrimination va de l’embauche jusqu’au salaire»

Avant de porter le voile, je ne rencontrais aucun problème pour trouver un emploi. Mais, depuis que je le porte, j’ai toujours des difficultés pour en trouver. La dernière fois, c’est lorsque j’ai voulu intégrer une multinationale de la place. Au départ, l’entretien était chaleureux au téléphone. Mais une fois sur place pour un entretien d’embauche, la réaction a été totalement différente. J’ai été accueillie froidement. J’ai eu l’impression que la responsable du recrutement était déçue dès le départ. Elle ne voulait même pas me regarder en face lors de notre discussion. J’ai connu la même expérience avec d’autres entreprises. Pour moi, la l’explication était évidente, même si on avançait d’autres arguments pour justifier le refus de me recruter.
Pour prévenir toute déception par la suite, j’expliquais franchement au téléphone que je portais le voile, avant de rencontrer mon interlocuteur. Je trouve que les filles voilées peinent à trouver du travail.
Même dans mon entreprise actuelle, je trouve qu’il y a beaucoup d’injustice envers cette catégorie de salariées. D’abord, on les écarte des postes de front office, des rendez-vous avec la clientèle… Pire encore, même en matière de salaire, l’injustice est flagrante. Cela va du simple au triple pour des personnes ayant pratiquement les mêmes compétences. Je trouve l’attitude de notre société profondément discriminatoire.

Khadija M.
Assistante de direction «Le voile n’a pas toujours sa place au sein de l’entreprise»

De façon générale, je suis contre le port du voile dans l’entreprise même si je n’ai aucun a priori sur les femmes voilées. Il existe des professions où le foulard est interdit à cause de l’uniforme. Je vois mal une policière ou une hôtesse de l’air porter le foulard. Il en est de même pour les métiers de la communication. Une femme qui se voile sait pertinemment que sa carrière va être freinée. D’ailleurs, dans le paysage audiovisuel, on a rarement vu une speakerine voilée.

Rkia S.
Employée dans une compagnie d’assurance «Elles mettent le voile par mimétisme ou pour se protéger»

Je travaille dans une compagnie d’assurance où le voile n’est pas interdit. Je ne le porte pas, et ne pense pas succomber à ce que j’appelle une mode ou un refuge. Une mode parce que certaines filles l’adoptent par mimétisme. D’ailleurs, on en voit très souvent qui mettent un foulard tout en portant des jean’s qui dévoilent leurs formes. Un refuge du fait que beaucoup parmi les voilées ne sont pas en mesure de s’habiller comme les filles de leur âge. Leur seule solution : se voiler pour donner l’impression de ne pas s’intéresser à la mode, alors qu’aucune femme ne peut y être indifférente.
Il y en a aussi qui portent le voile pour se protéger des hommes qui ont malheureusement une manière agressive d’aborder les femmes dans la rue. Très souvent, quand on porte le voile, on vous laisse en paix. Je pense qu’un grand nombre de celles qui portent le voile ne connaissent pas grand-chose de l’islam.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *