3 juin 2005
Lavieeco (25050 articles)
0 Commentaire
Partager

Une nouvelle association pour améliorer la compétence des dirigeants

Elle se propose d’organiser des formations pour dirigeants, forums, rencontres internationales…

«Contribuer au renforcement de la société civile et au développement économique à travers le débat et l’échange d’idées». C’est globalement l’objectif de l’APD Maroc (Association pour le progrès des dirigeants) créée il y a quelques jours à l’initiative de l’APD Espagne. Fondée en 1956, celle-ci a ainsi choisi le Maroc avec lequel le Royaume Ibérique entretient des relations économiques très étroites pour commencer à exporter son savoir-faire en tant qu’institution ayant contribué à la modernisation de son pays d’origine.
L’APD Maroc, présidé par Saad Kettani, mène donc des actions similaires à celles de sa marraine espagnole. Elle organise des séminaires et des forums, se veut un cadre de formation et d’information en faveur des dirigeants du privé et du public et offre un espace de rencontre entre les différents acteurs économiques (gouvernement et entreprises, grandes entreprises et PME, entreprises et syndicats, entreprises nationales et entreprises internationales…).

Plus de 40 entreprises déjà inscrites
Dans le même esprit, elle organise une rencontre annuelle entre politiciens, entrepreneurs, économistes et professeurs de renommée mondiale, sur des sujets d’actualité interpellant la région. La première édition doit se tenir vers la fin juin sous le thème : «Maroc-Espagne, des économies complémentaires». L’APD prévoit aussi un sommet économique mondial organisé par une institution indépendante privée, sur des périodes un peu plus espacées. L’objectif étant de réunir les plus grands décideurs mondiaux pour échanger des idées sur les perspectives de l’économie mondiale. La première du genre est prévue en 2007.
Au-delà de ces différentes manifestations, l’APD Maroc s’emploiera, grâce à la connexion au réseau APD Espagne, constitué des plus grandes entreprises espagnoles (2 500 associées), à faciliter le contact et la mise en relation entre les entreprises des deux pays et à faire connaître le Maroc nouveau ainsi que les opportunités d’investissements qu’il offre.
Selon Farida Jirari, son DG, l’APD Maroc est ouverte à toutes les entreprises du pays sans aucune restriction ; elle n’est en concurrence ni avec les autres organisations patronales ou professionnelles ni avec les structures de formation déjà installées. Pour cette année, l’APD se fixe pour objectif de réunir 60 à 80 membres dont chacun doit s’acquitter d’une cotisation annuelle de 6 000 DH, qui donne droit à la gratuité des séminaires à 2 personnes désignées pendant une année, alors que les séances de formation sont payantes. Les «membres de soutien» versent pour leur part une participation de 30 000 DH. Notons que l’APD Espagne a offert 10 MDH (sur deux ans) pour soutenir le démarrage.
A ce jour, un peu plus de 40 entreprises parmi les plus grandes du pays ont répondu à l’appel.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *