Salaires des informaticiens : Avis Chantal Aounil, Consultante senior chez  Bil Consulting
23 décembre 2016
Brahim Habriche (1705 articles)
0 Commentaire
Partager

Salaires des informaticiens : Avis Chantal Aounil, Consultante senior chez Bil Consulting

Les besoins portent souvent sur les mêmes profils, à savoir les développeurs, les concepteurs, les chefs de projets, les experts sécurité, infrastructures ou réseaux…

Le marché des informaticiens s’est stabilisé de manière générale, même si les besoins en termes d’ingénieurs informaticiens est encore réel.

Aujourd’hui, toute entreprise, quel que soit le secteur dans lequel elle évolue, a besoin d’un service informatique abouti. C’est un domaine qui recrute énormément car le besoin d’avoir des ingénieurs compétents, polyvalents et capables de répondre très rapidement aux problématiques est toujours là. Les offres d’emploi proviennent aussi bien des banques, assurances, multinationales que des sociétés de services informatiques.

Ce marché des informaticiens demeurera toujours ouvert, il faudra seulement que les profils sortant puissent répondre concrètement aux besoins des entreprises en maitrisant les dernières technologies.

Il faut dire que le marché est extrêmement diversifié en termes de compétences. Il est aussi spécialisé, évolutif et englobe de nombreux métiers, de qualifications et compétences différents.

Une autre caractéristique de ce marché est la présence de plus en plus importante des sociétés de services qui recrutent essentiellement sur mission (pendant les appels d’offres) et recherchent des profils sur mesure. Conséquence, il arrive qu’il existe, sur certaines niches émergentes, une relative inadéquation, en termes de compétences, entre l’offre et la demande.

Ceci dit, les besoins portent souvent sur les mêmes profils à savoir les développeurs, les concepteurs, les chefs de projets, les experts sécurité, infrastructures ou réseaux…

D’autre part, les transformations digitales que connaissent actuellement les entreprises ne nécessitent pas uniquement des compétences techniques, il faut également des compétences en matière de communication, de gestion de contenus, de e-communication…

Nous avons aussi constaté que le marché est essentiellement centré sur les débutants ; les séniors y sont donc beaucoup moins présents. L’explication tient au fait que de nombreux entreprises envisagent de former les débutants de telle manière à répondre à leurs besoins.

On constate par ailleurs une homogénéisation des salaires: des salaires corrects, pas de grands écarts et pas de disparité entre secteurs.

Les salaires des profils classiques évoluent normalement. Certaines entreprises ont des grilles par profils et s’y tiennent. Les SSII payent souvent légèrement plus, mais les avantages ne sont pas les mêmes pour la simple raison que les profils des candidats qui choisissent chacun de ces secteurs ne sont pas les mêmes.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *