Réussir ses premiers pas dans l’entreprise : Avis de Asmaa Charraf, DRH d’IB Maroc
16 avril 2013
Lavieeco (24761 articles)
0 Commentaire
Partager

Réussir ses premiers pas dans l’entreprise : Avis de Asmaa Charraf, DRH d’IB Maroc

« Plus la culture de l’entreprise est forte et bien travaillée, plus le processus sera réussi ».

Dans le cadre de conventions avec les établissements de formation, nous avons l’habitude de recevoir des stagiaires. C’est une occasion pour formaliser les premiers pas des étudiants dans le monde professionnel. Le fait de les intégrer correctement permet de les initier sur les bonnes pratiques en matière de gestion. Ceci dit, une bonne intégration dépend de plusieurs facteurs. Le premier concerne principalement les attentes de l’entreprise envers sa nouvelle recrue. Les objectifs assignés au départ influencent énormément la réussite de l’intégration. Souvent, l’employeur est exigeant sur la capacité d’adaptation de la recrue et sa faculté à être rapidement opérationnelle. Le deuxième concerne la recrue elle-même. Cette dernière peut en effet avoir des soucis par rapport au respect des engagements de l’entreprise en ce qui concerne la confirmation de l’embauche, le salaire, l’affectation au poste convenu…

Pour un jeune débutant, il s’agit avant tout d’une transition d’une situation d’étudiant à celle de salarié. C’est donc un monde nouveau qu’il découvre à moins qu’il n’ait eu l’occasion de faire plusieurs stages. Il peut se poser des questions du genre : qu’attendent les dirigeants de moi ? Mon cursus de formation est-il en adéquation avec la réalité du terrain ? Serai-je à la hauteur des missions ? Serai-je accepté par les autres ? L’état psychologique dans lequel on vit ses premiers moments est véritablement intense, surtout si on n’y est pas bien préparé.

L’intégration passe aussi par des étapes. Il faut qu’il y ait un suivi permanent. Bien intégrer un nouveau collaborateur, c’est annoncer sa présence dans l’entreprise. Il faut prévenir l’équipe de son arrivée, de son poste et sa fonction, pour qu’elle ne soit pas surprise et prise au dépourvu. Pour les nouveaux managers ou hauts cadres, il peut être utile de faire un communiqué de presse.
Pour un jeune, il ne faut pas hésiter à le voir fréquemment pour l’aider à surmonter les difficultés rencontrées, corriger les imperfections et lui donner des feedbacks sur l’évolution de son travail.
Il faut aussi savoir le mobiliser. Rien ne sert de bien accueillir une nouvelle recrue si vous n’avez pas planifié les premières tâches qui lui incombent. Certes, il faut lui laisser le temps de s’acclimater, de prendre connaissance des diverses sources d’information de la société, procédures, mais une tâche de fond permet de l’intégrer activement à l’entreprise.

J’ajouterais aussi que le type de culture au sein de l’entreprise est essentiel. Celle-ci influe énormément sur l’intégration efficiente d’une personne. La vision générale, les valeurs de l’entreprise, la performance, la créativité, les récompenses, les promotions, la communication interne, les rapports entre les personnes, la façon de responsabiliser, les recherches de satisfaction du “client”…, tous ces paramètres constituent des éléments déterminants auxquels est confrontée la nouvelle recrue. Plus la culture de l’entreprise est forte et bien travaillée, plus le processus sera réussi.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *