Marketing Digital : Avis de Hassan Rouissi, Directeur associé de The Next Clic
7 janvier 2014
Brahim Habriche (1903 articles)
0 Commentaire
Partager

Marketing Digital : Avis de Hassan Rouissi, Directeur associé de The Next Clic

«Il y a très peu de compétences en marketing digital sur le marché»

La Vie éco : Pensez-vous que le marketing digital se développe au Maroc ?

Avant d’y répondre, il faut avoir quelques chiffres en tête. Le Maroc compte plus de 15 millions d’internautes, fait partie des pays à fort taux de pénétration d’internet, et nous sommes leaders en temps de connexion sur Facebook dans le monde. Donc, il y a une culture du digital au Maroc. C’est ce qui a fait que le marketing s’est orienté vers internet. Avec le temps, le travail des agences et de certains annonceurs qui se sont très tôt installés sur la toile a fait naître une certaine culture du marketing digital et, aujourd’hui, de moins en moins de campagnes sont lancées sans inclure une partie internet. 

Quels sont les avantages que peuvent en tirer les entreprises?

D’un point de vue marketing, internet est indéniablement le média le plus complet. Il offre des possibilités tellement larges qu’il peut servir tous les objectifs d’une marque, qu’ils relèvent de la communication ou du commercial. Les ciblages sont plus pointus et les investissements moins onéreux. Le webmarketing permet aux marques d’avoir une vision plus claire de leur marché et au-delà des résultats opérationnels qu’il permet de réaliser, il contribue aussi à la vision stratégique de la marque.

Fait-il appel à des profils particuliers ? Lesquels ?

Bien sûr qu’il faut des profils particuliers pour le webmarketing. L’état d’esprit n’est pas le même et, de plus, internet est en perpétuelle mutation. Donc, il faut des profils qui puissent rester en veille sur les nouvelles technologies et qui ont déjà une très bonne compréhension du contexte d’internet. Le marketing sur internet exige plus d’esprit scientifique que le marketing off line. Il y a toute une dimension technologique qu’il faut au moins comprendre si on ne peut pas la maîtriser.

Il y a certes une communauté de professionnels qui s’est constituée mais il est très difficile de faire la différence entre de bons profils et des gens qui font surtout leur marketing que celui des marques pour lesquelles ils travaillent. Au niveau des réponses aux offres, nous avons beaucoup de retours mais très peu sont pertinents pour les postes que nous proposons. Heureusement, il y a un noyau assez conséquent de bons profils mais je ne suis pas sûr qu’il en ait assez pour le marché.

Quel est en moyenne le budget nécessaire pour une opération de marketing digital ?

C’est très vaste. Une opération peut démarrer à 20 000 DH avec des e-mailing sur des bases de données ciblées et cela peut aller jusqu’à 500 000 DH pour certaines campagnes. Les budgets consentis sont souvent proportionnels aux budgets déboursés en dépenses de communication. Plus une marque va investir dans sa communication, plus ses campagnes digitales bénéficieront d’un chiffrage important. Il faut signaler que dans d’autres pays la part du budget Internet peut dépasser les 20% du budget marketing et communication.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *