9 juillet 2004
Lavieeco (23808 articles)
0 Commentaire
Partager

Les services font concurrence à  l’industrie

Elles sont une dizaine d’écoles publiques d’ingénieurs sur la place. Ce chiffre n’inclut pas les écoles privées qui commencent à  s’afficher, sans qu’on ne sache si les diplômes qu’ils décernent sont reconnus ou pas.

Elles sont une dizaine d’écoles publiques d’ingénieurs sur la place. Ce chiffre n’inclut pas les écoles privées qui commencent à s’afficher, sans qu’on ne sache si les diplômes qu’ils décernent sont reconnus ou pas. En revanche, il est sûr que l’industrie reste le premier employeur des ingénieurs, mais commence à ressentir la concurrence des services. Deux exemples le prouvent.
Les lauréats de l’année universitaire 2003-2004 de l’INPT sont ainsi répartis sur le marché de l’emploi :
– 30 % télécommunications ;
– 20 % équipementiers ;
– 30 % établissements étatiques et organismes publics ;
– 10 % étranger ;
– 10 % banques et assurances.
En ce qui concerne l’EHTP, l’industrie (énergie, transport, travaux publics…) recrute plus de 50 % des lauréats. Viennent ensuite les secteurs de télécommunications et des technologies de l’information. Moins timidement qu’auparavant, le secteur des banques et assurances offrent actuellement de nouvelles opportunités pour les profils d’ingénieurs de cet établissement

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *