Les nouvelles facettes du recrutement
4 janvier 2017
Brahim Habriche (1829 articles)
0 Commentaire
Partager

Les nouvelles facettes du recrutement

L’e-recrutement s’est imposé dans les entreprises. Les outils sont basés sur des technologies comme le cloud et le big data. Ils réduisent les coûts et le temps de la recherche grâce à une sélection plus fine des candidatures.

C’est une évidence, le e-recrutement fait de plus en plus partie de la panoplie d’outils de recrutement qu’utilisent les entreprises.

Qu’elles soient intégrées dans des progiciels, embarquées sur les réseaux sociaux ou basées sur les technologies comme le cloud, le big data ou le mobile, ces solutions ne servent plus uniquement à procurer un gain de temps et un confort d’utilisation, elles permettent d’optimiser les coûts et de rendre le processus de recrutement plus efficient. Dans ce contexte de domination du digital, plusieurs questions se posent. Quel est le plus de ces outils? Qu’apportent-ils comme valeur ajoutée ? Et surtout comment obtenir un retour sur investissement en phase avec les objectifs de l’entreprise ?

Les atouts des ces solutions digitales sont avant tout d’ordre qualitatif. De plus en plus, elles sont placées sur le site des entreprises pour permettre de gérer tout le processus de recrutement de la publication de l’annonce jusqu’au recrutement final du candidat ou encore sous forme d’applications de recrutement et de sourcing mise en place sur la page réseaux sociaux (facebook principalement) de l’entreprise pour diffuser les différentes annonces d’emploi ou de stage et sourcer des candidats bien précis.

Les meilleurs candidats sont identifiés et informés sur l’entreprise, ce qui limite le risque de choix par défaut au moment de prendre une décision. Un autre intérêt concerne la réduction des coûts, très inférieurs à ceux d’un chasseur de tête. Enfin, ces solutions permettent d’avoir une vision globale de l’ensemble des dossiers de recrutement en cours.

L’analyse des données permet de mieux adapter les recrutements

De plus, «l’analyse de données que l’on peut en retirer permet de mieux adapter les recrutements aux objectifs de l’entreprise. Les profils recherchés sont mieux identifiés, ce qui a un impact sur la manière dont on cherche à les attirer», explique Hamza Idrissi, chef du projet e-talent au sein du cabinet Lycom.

Dans le même esprit, les experts pensent que pour faire face à la pénurie des talents et la réduction des coûts, les modèles de recrutement seront de plus en plus prédictifs pour s’adapter aux anticipations de l’évolution des métiers et compétences. Ce faisant, la sélection des candidats ne se fera plus de façon subjective -en fonction de ce que pensent les recruteurs- mais de façon ultra objective, sur la base de l’étude approfondie des caractéristiques des personnes en poste et des performances qu’elles délivrent de façon effective.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *