Le coaching se répand dans le monde
22 septembre 2017
Lavieeco (23618 articles)
0 Commentaire
Partager

Le coaching se répand dans le monde

ICF Global Coaching Study 2016 est à ce jour la plus importante étude réalisée sur le métier du coaching, avec 15 380 réponses valides issues de 137 pays. Commandée par

ICF Global Coaching Study 2016 est à ce jour la plus importante étude réalisée sur le métier du coaching, avec 15 380 réponses valides issues de 137 pays.
Commandée par l’ICF, première association de coachs professionnels en France et dans le monde, l’enquête en est à sa troisième édition (2007 puis 2012) et permet de tirer plusieurs enseignements sur l’évolution du coaching.

Des coachs indépendants et «salariés»

L’étude montre que les approches et le savoir-faire en coaching ne sont plus du seul ressort du coach indépendant, c’est-à-dire vendant son activité de coaching dans ou hors une entreprise. Aujourd’hui, des salariés – cadres, dirigeants et responsables RH – utilisent des compétences en coaching sur leur lieu de travail.

Ils seraient 10 900 dans ce cas parmi les 53 300 coachs recensés dans le monde. Au total, l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord en comptent respectivement un tiers.
46 % des coachs ont moins de 50 ans, 54 % ont plus de 50 ans. Un sur cinq a entre 50 et 54 ans, et un peu plus de la moitié entre 45 et 59 ans. Les coachs cadres/dirigeants/responsables RH sont plus jeunes. Près de la moitié d’entre eux ont moins de 45 ans. 28 % ont moins de 40 ans, contre 15 % pour les coachs indépendants.

Un métier plutôt féminin

Quelle que soit la typologie des coachs, près des deux tiers sont des femmes. Elles sont particulièrement actives en Amérique du Nord et en Océanie, un peu moins dans les marchés émergents comme l’Asie. Par ailleurs, les femmes représentent la majorité des clients des coachs, soit 54 %.

Des coachs confiants dans l’avenir

Tous genres confondus, les coachs s’adressent plutôt à des clients plus jeunes qu’eux. 60 % d’entre eux ont moins de 45 ans. Deux coachs sur trois déclarent s’occuper des managers, puis des dirigeants, des chefs d’entreprise/des entrepreneurs, des clients privés, des chefs d’équipe, des membres d’équipe et diverses autres catégories de postes.

La majorité des clients se font payer leur coaching par un tiers.
75 % des coachs pensent que le nombre de leurs missions va augmenter en 2017. La même proportion anticipe une augmentation de leur revenu annuel, qui en 2015 était de 51 000 dollars en moyenne, soit 6 % de mieux depuis 2011.

Plus de six coachs sur dix (63 %) déclarent s’attendre à une hausse du nombre de leurs sessions de coaching, même si 45 % ne pensent pas que le tarif moyen augmentera. 2 % estiment, enfin, qu’il va diminuer.

Source : focusrh.com

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *