Le Big data en recrutement : Avis de Saad Benkirane, DG du cabinet Idoine
10 novembre 2017
Brahim Habriche (1830 articles)
0 Commentaire
Partager

Le Big data en recrutement : Avis de Saad Benkirane, DG du cabinet Idoine

La réussite d’un processus basé sur le prédictif tient à la définition des besoins et des objectifs.

Le recrutement prédictif permet de définir de façon plus ou moins précise la faisabilité d’un recrutement en se basant sur les compétences et la personnalité du candidat. Il peut être utilisé dans les moments clés de l’entreprise : management de transition, mobilité interne, expatriation…Ce sont souvent les cas qui se présentent au sein des entreprises marocaines.

Il présente notamment l’avantage de rendre le processus de recrutement moins coûteux en matière de temps et de ressources financières. La technologie prédictive permet également de supprimer les étapes trop souvent négligées par manque de temps comme la lecture et le tri de CV.

Pour que le système soit efficace, deux principaux paramètres doivent être réunis. Les entreprises doivent définir précisément leurs besoins et objectifs en amont et la collecte des données doit être correctement effectuée pour être exploitable par un algorithme.

L’entreprise doit disposer d’un référentiel d’emplois et compétences qui définit les parcours professionnalisants.

Il est vrai aussi que lorsque l’on parle de recrutement prédictif, on a tendance à se focaliser sur le potentiel de performance, mais il ne faut pas oublier qu’il permet également de retenir le ou les candidats présentant le plus fort potentiel d’engagement.

La réussite d’un processus de recrutement via les prédictions dépend aussi d’un cheminement clair de parcours, de cohérence, de collaboration, que ce soit dans le cadre des missions et/ou de l’épanouissement personnel du candidat. C’est la meilleure démarche pour les profils aux compétences rares, lassés d’être sur-sollicités par des recruteurs qui leur adressent des missions sans cohérence avec leur parcours et aspiration.

C’est aussi le fait de tenir les promesses exprimées lors des entretiens de recrutement car l’entreprise peut perdre certains candidats en cours de route.

Souvent, certains candidats se voient proposer des parcours de carrière alléchants au départ de leur recrutement mais se voient se coiffer au poteau plus tard par d’autres candidats.

Malheureusement, les entreprises donnent moins d’importance à la fidélisation, surtout dans les PME où les plans de carrière sont rares.

En définitive, le recrutement prédictif devrait à l’avenir prendre une place plus importante. Si l’on peut prétendre qu’il déshumanise la relation avec les candidats, il ne faut pas oublier que l’humain a toujours sa place au sein du processus de recrutement puisque le choix final lui reviendra systématiquement.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *