La fonction RH face à de nouveaux enjeux
10 mai 2018
Brahim Habriche (1939 articles)
0 Commentaire
Partager

La fonction RH face à de nouveaux enjeux

Transformation des organisations, guerre des talents, adaptation aux générations Y et Z et accélération de la digitalisation, les responsables RH doivent monter en compétences pour relever le défi. Le DRH de demain contribuera activement à développer la capacité de l’organisation à faire preuve d’agilité et d’adaptabilité.

L’environnement de l’entreprise est de plus en plus complexe et de plus en plus incertain. La concurrence est vive, les nouvelles technologies prolifèrent de manière spectaculaire, des produits, des marchés entiers disparaissent, d’autres voient le jour.
Quand on y ajoute la transformation des organisations, la guerre des talents, l’adaptation aux générations Y et Z et l’accélération de la digitalisation, il est clair que les entreprises doivent constamment repenser leur gestion des ressources humaines. Face à la double contrainte de l’incertitude et de l’urgence, elles manquent souvent d’agilité dans leur organisation, parce que configurées en structures mécanistes dans lesquelles le contrôle des processus et des résultats laisse peu de place à la réactivité, à l’innovation et à l’initiative.

Dans un tel contexte, la fonction RH devient crucial. Il est, ce faisant, évident que ses responsables doivent monter en compétences. «Le rôle du DRH va de plus en plus être un “leader de transformation”, les rôles vont être fusionnés et nous aurons besoin de profils RH qui sont partenaires de proximité au même titre que des experts dans des domaines RH», explique Zakaria Rbii, président de l’Association des formateurs et gestionnaires du personnel (AGEF). De même que le DRH de demain contribuera activement à développer la capacité de l’organisation à faire preuve d’agilité et d’adaptabilité.

Les nouvelles technologies entraînent un changement de référentiel pour la fonction RH

Le DRH devra mettre en œuvre des ajustements rapides et efficaces dans un environnement dynamique sans pour autant procéder à des changements intenses et déstabilisants pour le collectif humain.
Il ne s’agit pas seulement d’encourager les initiatives et les innovations, mais de veiller à ce qu’elles soient comprises et appropriées par l’ensemble des collaborateurs.
Par ailleurs, l’avènement des nouvelles technologies et la digitalisation à outrance entraînent de nouveaux comportements et de nouvelles attentes. Entrées dans le quotidien, notamment des nouvelles générations Y et Z, ces technologies impactent fortement la gestion de l’entreprise et donc la manière de «faire des RH».
Ces mutations ne se limitent pas à une simple utilisation de nouveaux gadgets internet. Elles entraînent un changement de référentiel pour la fonction RH ; elle se doit capable comprendre plus intelligemment, que par le passé, les capacités offertes par les systèmes d’information et les nouvelles technologies.

A Lire aussi :

Fonction RH : Entretien avec Mohamed Benouarek, Expert en GRH.

Fonction RH : Entretien avec Zakaria Rbii, Président de l’AGEF.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *