La croissance d’entreprise au Maroc : Questions à Aziz Taib, Consultant RH
2 novembre 2017
Brahim Habriche (1829 articles)
0 Commentaire
Partager

La croissance d’entreprise au Maroc : Questions à Aziz Taib, Consultant RH

L’attitude du ou des dirigeants est un élément fondamental pour la réussite: leur rôle est d’adapter l’organisation et de se doter de moyens.

Aziz Taib
Ex-DRH et consultant RH

La Vie éco : Quels sont généralement les défis pour une entreprise en forte croissance ?

Adaptation du management, recrutement de nouvelles compétences, identification des savoir-faire clés… Généralement beaucoup de paramètres rentrent en jeu quand l’entreprise connaît une forte croissance.

Au-delà des problématiques classiques d’investissement, de sourcing, de réseaux de vente…, le principal défi à relever est un défi de ressources humaines. En effet, une forte croissance requiert souvent des ressources supplémentaires à attirer/recruter, à former et à intégrer, mais aussi la nécessité de faire évoluer les ressources existantes.

L’entreprise a besoin d’identifier les savoir-faire clés pour réussir dans ses nouveaux marchés.

Quand il s’agit d’une grande structure, tout l’enjeu consiste à mettre en place une gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC).

Pour les PME, il s’agit également à faire face à des métiers naissants.

Je prends pour exemple l’activité Export qui nécessite forcément la structuration d’une entité chargée de gérer les opérations de commerce et l’administration des ventes à l’international.

Le recrutement dans ce domaine est très spécifique et demande un degré de spécialisation et de formation élevés à l’entreprise désireuse de se doter d’un service compétent et performant. La pratique des langues étrangères et la communication interculturelle font naturellement partie des facteurs clés de succès.

Comment agir durant cette phase importante de la vie d’une entreprise ?

L’attitude du ou des dirigeants est un élément fondamental pour la réussite : leur rôle est d’adapter l’organisation aux priorités et de se doter de moyens (mode de gouvernance, structure…).

Le dirigeant est amené à s’assurer que la culture de son entreprise ne se retrouve pas aliénée en période de forte croissance : cela requiert un comportement adapté.

La croissance ne passe pas uniquement par le renforcement des équipes ?

Tout à fait. En plus, de la mise en place des effectifs et compétences, les organigrammes et les processus managériaux (modes de prises de décisions, mécanismes de délégation de pouvoir…), il faut également que les dirigeants fassent attention à tout ce qui touche à la communication interne et l’aspect motivationnel des équipes.

Il faut aussi se donner le temps de bien accompagner l’intégration des nouvelles équipes, de les former…

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *