Entreprenariat : les femmes sont inhibées par la pression sociale et les préjugés
5 avril 2018
Lavieeco (25140 articles)
0 Commentaire
Partager

Entreprenariat : les femmes sont inhibées par la pression sociale et les préjugés

Sur 652 répondants à l’enquête menée par Rekrute, les hommes sont plus enclins à se lancer dans l’entreprenariat. Les femmes sont réticentes à l’idée de courir des risques.

L’esprit entreprenarial gagne du terrain. C’est ce qui ressort de la dernière enquête du portail du e-recrutement sur l’entreprenariat. Cette étude qui a visé 652 personnes a permis d’analyser quelques tendances sur les motivations et freins rencontrés. Ainsi, 15% des répondants ont déjà créé une société, et 34% ont déjà envisagé cela (sans donner suite à leurs idées). Malgré la non-concrétisation de leurs idées, cela témoigne d’une volonté d’entreprendre. La recherche de l’autonomie est la première motivation. La 2e raison est de s’assurer une meilleure évolution de carrière. En effet, avoir sa propre entreprise permet d’avoir plus de revenus et procure  une marge de manœuvre dans la prise de décision.

La moitié des répondants désirent créer ou ont créé une entreprise dans le secteur des services, qui dépasse de 9 points le secteur secondaire (41%). Le secteur primaire quant à lui n’intéresse que 9% des répondants. Les services dédiés aux entreprises, le commerce ou le transport sont les activités plébiscitées, contrairement à des domaines comme la restauration/hébergement, l’immobilier ou le social.

L’enquête montre également que les expérimentés de plus de 15 ans d’expérience créent plus d’entreprises que les jeunes actifs (54% contre 6% des jeunes). Plus les Marocains prennent de l’âge, plus ils envisagent la création d’entreprise. Après des années de salariat, ils veulent gérer leur propre entreprise et être patrons. De même que 40% des 45-54 ans et 54% des 55 ans et plus ont déjà créé leur société.

Les jeunes moins attirés par l’entreprenariat

Les jeunes quant à eux ne sont pas attirés par l’entreprenariat (59% des moins de 25 ans), leur manque d’expérience ne les encourage peut-être pas à créer une société. Ils attendent d’acquérir plus d’expérience pour donner vie à leurs idées. 18% des hommes interrogés ont déjà créé leur propre entreprise, contre seulement 5% des femmes. 49% des hommes n’ont jamais envisagé de se lancer dans l’entreprenariat, contre 56% des femmes.

La pression sociale, les préjugés ou encore la difficulté de concilier entre vie privée et vie professionnelle sont les raisons principales qui contraignent les femmes à se détourner de l’entreprenariat.

D’autre part, l’enquête montre que les freins se situent principalement à trois niveaux : le manque de moyens et de financement (69%), le manque de soutien (28%) ou encore les lourdeurs administratives (27%).

La peur de l’échec et du risque constitue un autre frein pour les femmes. Les hommes ont plus le goût du risque et n’ont pas peur de relever des challenges, tandis que les femmes sont réticentes à l’idée de courir des risques en créant leur propre entreprise.

B.M.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *