Crise financière ? Sachez l’affronter au bon moment et de la bonne manière !
16 septembre 2015
Brahim Habriche (1937 articles)
0 Commentaire
Partager

Crise financière ? Sachez l’affronter au bon moment et de la bonne manière !

Trop souvent, le premier réflexe des dirigeants en temps de crise est de renforcer les procédures et d’accroître les objectifs de rentabilité.

Surendettement bancaire, perte de parts de marché, dégradation du climat social…, aucune entreprise n’est à l’abri des problèmes. Et, le plus souvent, la santé financière constitue le premier facteur qui préoccupe les dirigeants quand l’entreprise va mal. Bien évidemment, le premier réflexe des responsables en temps de crise est de renforcer les procédures et d’accroître les objectifs de rentabilité. Or, augmenter la pression sur les collaborateurs n’est pas la solution pour remonter la pente. Il faut plutôt faire un travail de leadership. Les experts en management rappellent très souvent que le management doit apporter la preuve qu’il s’engage pleinement pour sortir l’entreprise de sa crise.

Récolter le maximum d’informations pour apporter des réponses claires

La première chose à faire est de mener une réflexion profonde sur le fait que la crise peut constituer une opportunité. On a bien vu des entreprises au bord de la faillite se ressaisir et se développer plus vite parce qu’elles ont revu de fond en comble leur mode de management.

D’un autre côté, toute entreprise devrait disposer d’un mécanisme de veille et d’une réelle politique de gestion des risques. Ces deux dispositifs permettent de faciliter la prise de décision et d’anticiper les difficultés à venir.

Parfois les dirigeants se retrouvent effectivement en situation de black-out et donc ne disposent pas eux-mêmes d’assez d’éléments pour apporter des réponses claires à leurs collaborateurs. Rassurer et motiver les équipes passe alors par une réflexion en trois temps.

Tout d’abord, neutraliser la rumeur et ses effets négatifs en restant à l’écoute de ses équipes et en développant des messages positifs basés sur le vécu commun. Ensuite, continuer à assurer le bon fonctionnement du travail en maintenant une tension positive sur les équipes. Ceci leur permettra de combler le vide qui génère de la frustration et laisse place aux idées contre-productives.

Enfin, il faut savoir profiter de la situation pour préparer les performances futures et donner des perspectives à chaque membre de l’équipe. Les temps de crises peuvent constituer des moments privilégiés pour lancer des réformes ou aborder des challenges qui remettront les équipes en mode projet avec de réelles perspectives de relance.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *