Comment les écoles publiques d’ingénieurs font leur mue : Avis d’Ahmed El Azraq, Président d’Horizon Telecom, association des lauréats de l’INPT
14 juin 2010
Brahim Habriche (1919 articles)
0 Commentaire
Partager

Comment les écoles publiques d’ingénieurs font leur mue : Avis d’Ahmed El Azraq, Président d’Horizon Telecom, association des lauréats de l’INPT

Ils sont plusieurs à  voir leur salaire tripler après deux ans d’activité, surtout quand ils partent à  l’étranger.

L’association Horizon Telecom, créée en 2002, regroupe quelque 1 200 membres et lauréats de l’Institut national des postes et des télécommunications (INPT) depuis sa création. L’objectif de l’association est d’aider les nouveaux lauréats à s’insérer dans le monde professionnel. Pour ce faire, nous avons mis en place plusieurs actions pour sensibiliser davantage les nouveaux entrants. Depuis peu, nous avons noué un partenariat avec un cabinet de recrutement de la place pour pouvoir bénéficier des offres d’emploi ou diffuser des demandes d’emploi, mais également pour bénéficier de l’expertise du cabinet à savoir les séances de coaching en entretien. Il est également question de mettre en place ce que nous appelons un bureau de carrière, au sein de l’INPT, qui aura plusieurs activités à savoir la diffusion des offres d’emploi au sein de l’institut, l’organisation de séminaires d’emploi pour les étudiants (sensibilisation sur les techniques d’entretien, de  préparation de documents, CV, lettre de motivation…) ainsi que des sessions d’information carrière qui ont pour objectif d’organiser des rencontres entre les anciens et les nouveaux lauréats. Autre objectif en cours, la mise en place d’une rubrique de recrutement sur le site de l’association et qui aura pour objectif de mettre en place une CVthèque, diffuser les offres d’emploi, les demandes de stages, les tendances du marché de l’emploi…

En parallèle, nous menons fréquemment des études pour établir une cartographie des lauréats en termes de répartition sectorielle ou géographique, de rémunération…

La dernière en date fait ressortir que 80% de la dernière promotion de l’INPT est en activité. La majorité des profils sont recherchés par les équipementiers et opérateurs télécommunications. Ainsi, près de 48% ont trouvé un emploi chez les équipementiers, 14% travaillent chez les opérateurs télécoms, 6% ont un emploi dans les sociétés de service et le reste est réparti entre les constructeurs informatiques. Parmi les plus gros recruteurs d’équipementiers en télécoms figure le groupe chinois Huawei.

Il faut rappeler aussi que l’INPT a pour vocation de former des jeunes aux métiers des télécommunications, ceci dit nous remarquons que beaucoup de jeunes optent pour l’option informatique qui offre pas mal de débouchés par la suite.
Le salaire moyen de nos lauréats tourne autour de 10 000 DH au début. Beaucoup de lauréats voient leur salaire tripler après deux ans d’activité, surtout lorsqu’ils partent à l’étranger notamment au Moyen-Orient, une région où la demande d’ingénieurs en télécoms est fortement appréciée.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *